Dynamophilie : Baie-Comeau relève son premier défi avec succès

Dynamophilie : Baie-Comeau relève son premier défi avec succès

Au total, six aspirants de Baie-Comeau et des environs ont pris part à cette première épreuve majeure de dynamophilie. Zach Vallée, félicité par Jean-François Caron et Tommy Desbiens, a cassé la glace avec une première expérience fort enrichissante.

Baie-Comeau – Hôtesse de la toute première compétition de dynamophilie supervisée par la Word Raw Powerlifting Federation (WRPF), Baie-Comeau vient de passer le test avec succès.

Le promoteur Tommy Desbiens et son équipe de bénévoles peuvent se réjouir à la suite des résultats positifs signalés lors de l’événement, tenu le 24 mars dans le mail du Centre Laflèche.

Au total, 37 athlètes en provenance de plusieurs villes du Québec et du Nouveau Brunswick se sont déplacés pour l’occasion. Des aspirants de la Gaspésie, de Trois-Rivières, de la Vieille Capitale ont fait le voyage sur la Côte-Nord.

Parmi le lot de participants, six sportifs locaux ont décidé de vivre l’expérience et ont également enregistré des performances significatives au squat, bench press et deadlift.

Satisfait

« Il s’agissait d’une première. On espérait une trentaine d’athlètes et environ 80 spectateurs. Dans les deux cas, l’objectif a été atteint et même dépassé », a commenté fièrement le principal organisateur, qui a pu compter sur Olivier Donais (Crossfit Baie-Comeau) comme l’un des partenaires de l’événement.

Répartis en trois divisions, selon leur poids et leurs charges, les aspirants ont livré la marchandise. Du côté local, les Zach Vallée, Lise-Marie Otis, Sébastien Ouellet, Mélanie Girard, Maxime Poirier-Desbiens et Jean-Sébastien Vaillancourt peuvent dire mission accomplie.

Plus expérimentée dans le volet compétitif, Mélanie Girard a profité de l’occasion pour soulever un total de 1 001 livres (454 kg) dans ses trois épreuves avec un wilk de 519 et deux records personnels à sa collection.

Fait à signaler, cette quatrième performance en carrière de la Baie-Comoise durant cette fin de semaine la place au 81e rang sur 32 000 femmes à travers le monde et ce, toutes fédérations confondues.

Jimmy Paquet

Présent lors du défi à titre de leveur invité, Jimmy Paquet (24 ans) de Québec a prouvé pourquoi il était considéré comme l’un des plus beaux espoirs chez les hommes forts après les Hugo Girard et Jean-François Caron, l’homme le plus puissant au pays au cours des sept dernières années.

Le visiteur de la Vieille Capitale a bouclé sa journée de travail avec une charge de 805 livres au squat, 550 livres au bench press et 850 livres au deadlift.

L’invité s’est montré agréablement de son accueil et de l’organisation tout comme le président de la WRPF, Jean-François Caron, qui a confirmé que Baie-Comeau avait sa place dans le calendrier pour le mois de mars 2019.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar