Baie-Comeau s’approprie trois titres au 44e Rondelot

Baie-Comeau s’approprie trois titres au 44e Rondelot

Les joueurs de l’Uetiss de Pessamit ont aussi connu la gloire avec le titre convoité dans la catégorie atome B.

Baie-Comeau – Trois équipes de Baie-Comeau et une autre de Pessamit sont parvenues à se couvrir de gloire, le weekend passé, lors de la 44e édition du tournoi de hockey mineur Rondelot regroupant 34 clubs au centre Henri-Desjardins.

Les quatre formations du territoire immédiat ont atteint le sommet dans leur division respective. Les Flyers (novice B), les Capitals (novice A) et les Ducks de Baie-Comeau (pee-wee B) de même que l’Uestiss de Pessamit (atome B) peuvent dire mission accomplie.

Inspirés en attaque par le rapide Robin Poitras, les Capitals ont imposé leur loi dans le novice A. L’excellent numéro 7 a connu un tournoi du tonnerre en attaque et a continué de sonner la charge lors de la grande finale.

Robin Poitras y est allé d’une performance de trois buts et une passe dans un blanchissage de 4-0 (porté à la fiche du gardien Jay Murdock) sur les Sabres de Sept-Iles, incapables de ralentir le Baie-Comois.

Le joueur de centre a bouclé sa fin de semaine avec un bilan impressionnant de 16 buts, 2 passes et 18 points en cinq rencontres. Personne n’a été surpris de le voir recevoir le trophée Gabriel Bourque décerné au joueur le plus utile à son équipe.

La prolongation tranche

L’affrontement ultime de la division novice B a été beaucoup plus endiablé entre les Flyers de Baie-Comeau et les Flyers de Sept-Îles. La période de prolongation a même été nécessaire.

Inspiration offensive de son équipe, l’attaquant Matthis Pelletier a de nouveau joué les héros, à la quatrième minute du surtemps, quand il a enfilé le but victorieux pour ainsi compléter son tour du chapeau dans ce gain dramatique de 4-3.

Deux clubs locaux ont croisé le fer en finale du pee-wee B. Les Ducks et les Pingouins se livré un duel serré pendant deux périodes avant de voir les Canards exploser avec trois buts (Enrick Charest, Benjamin Therrien, Étienne Charest) en moins de deux minutes d’intervalle pour filer vers ce gain de 3-1.

L’affrontement a également mis en vedette les gardiens de but Anthony Harrisson (Pingouins) et Samuel-Benoît Gauthier (Ducks). Le premier a d’ailleurs mis la main sur le trophée Jean-Claude Bergeron attribué au meilleur cerbère du tournoi.

L’Uetiss triomphe

De leur côté, les joueurs de l’Uetiss de Pessamit (atome B) ont finalement été récompensés pour leurs efforts. Finalistes (ils avaient perdu en prolongation) au récent tournoi Fer-O de Sept-Iles, les patineurs amérindiens ont rebondi de belle façon.

Il a fallu patienter jusqu’en toute fin de troisième période avant de voir l’Uetiss marquer deux fois sans riposte (Mathis Bacon, Ely Rock) dans cette victoire de 2-0 sur les Oilers de Sept-Iles. Le gardien Samuel Vollant a su fermer la porte devant le filet des champions.

Une autre formation de Pessamit est passée bien près de ravir le titre convoité dans le midget A. L’Uetiss a toutefois encaissé une défaite amère de 7-6, en prolongation, contre le Blizzard de Fermont.

Les Prédateurs de la Haute-Côte-Nord ont triomphé à deux reprises lors de cette 44e reprise. Ils ont dominé les divisions pee-wee A et bantam A. Les visiteurs du Labrador ont été les finalistes à chaque fois et n’ont pas été en mesure de les ralentir.