Claudie Maltais en appelle à la générosité de la population

Claudie Maltais en appelle à la générosité de la population

Michael Chouinard recevra une greffe de moelle osseuse en mai à l’Hôpital Sainte-Justine à Montréal. Sa mère Claudie Maltais doit quitter son emploi pour être auprès de son fils. Photo courtoisie

Baie-Comeau – « Michael va devoir recevoir des soins pour une durée minimum d’un an et je dois être auprès de lui, donc, un an sans travail, mais la vie continue. Merci. »

Ces propos sont ceux de Claudie Maltais, la maman de Michael Chouinard, un adolescent de 16 ans qui recevra une greffe de moelle osseuse le 10 mai, à l’Hôpital Sainte-Justine à Montréal. La Baie-Comoise a lancé, la semaine dernière, une campagne de sociofinancement sur la plateforme Onedollargift avec l’objectif d’amasser 5 000 $. Le lien est le suivant: https://www.onedollargift.com/ca-fr/Reve-Michael-doit-avoir-greffe-de-moelle-osseuse–20291.

Cet argent, explique la dame, doit permettre de subvenir aux besoins de son fils dans les mois suivant sa greffe, car elle devra quitter temporairement son emploi au dépanneur Au coin du nord pour être auprès de son fils. Après cinq jours d’une campagne qui en durera 60, la dame avait recueilli le quart de la somme, soit 1 247 $.

« Je suis en arrêt de travail pour un an minimum. Si ça va bien, on va être à Montréal un minimum de deux mois pendant la greffe, mais ça peut s’étendre de trois à quatre mois aussi », souligne Claude Maltais.

Une fois l’état de Michael stabilisé, elle compte entreprendre les démarches pour le transfert de son dossier à Québec afin de faciliter les déplacements pour le suivi.

Outre la campagne de sociofinancement, d’autres activités-bénéfice sont prévues dans les prochains mois pour soutenir la famille (Michael a deux grandes sœurs) dans cette épreuve.

Système immunitaire

L’adolescent souffre d’anémie aplasique sévère depuis l’âge de huit ans. Sa moelle osseuse ne remplit pas son rôle. « Les anticorps de Michael combattent sa propre moelle », indique sa maman.

Après que le diagnostic soit tombé, l’enfant a reçu des anticorps de lapin. « Ç’a fait la job pendant cinq ans et il a eu une première rechute », poursuit Claudie Maltais. Un réajustement de sa médication a permis de corriger le tir avec son système immunitaire.

En février 2017, autre coup de massue pour la petite famille avec une nouvelle rechute. Mais cette fois-ci, les conséquences ont été pires. Le système de Michael refusait de répondre à la cyclosporine, un médicament antirejet.

Il a été hospitalisé une semaine au Centre hospitalier de l’Université Laval (CHUL) à Québec où on lui a administré des anticorps de cheval cette fois-ci. Rien de moins!

La greffe urge

Avec les années, l’anémie du jeune homme risque de se transformer en leucémie. La greffe de moelle osseuse est la solution. Or, avant l’âge de 16 ans, le taux de succès de l’opération est meilleur. « C’est le temps ou jamais d’une greffe », insiste la maman.

Comme un donneur a été trouvé, une date a été fixée pour la transplantation. Une fois la chirurgie faite, il faut normalement compter un an avant de parler d’une guérison complète et un minimum de six mois avant un retour à l’école. Le jeune malade est reclus à la maison (ou dans les hôpitaux) depuis sa rechute de février. Comme son système immunitaire est à zéro, pas question d’école ni de lieux publics pour lui.

  • Francis Bernier

    Chère madame Maltais j’aimerais tellement vous aider. La seule chose que nous pouvons vous proposer, ma conjointe et moi, c’est un endroit pour dormir et vous installer pour la durée du séjour à Sainte-Justine. Nous habitons à Longueuil sur la RIVE-SUD. Ce n’est pas la porte à côté mais c’est plus près que la Côte Nord. Si l’offre vous convient il nous ferait plaisir de vous offrir notre toît et notre réconfort. Contactez-moi en privé pour discuter si vous avez besoin.
    Bon courage.
    Sincèrement, Anny et Francis.
    francisbernier22@gmail.com.