Contre le Vendredi noir, la journée sans achat!

Contre le Vendredi noir, la journée sans achat!

Baie-Comeau – Ce vendredi (et même jeudi dans bien des cas), baptisé Vendredi noir, donne le coup d’envoi de la grande période des achats des Fêtes, souvent marquée d’une certaine frénésie. L’Association de protection des intérêts des consommateurs (APIC) de la Côte-Nord invite les consommateurs « à être plus futés et à ignorer le Vendredi fou ».

Selon l’APIC, cette surabondance d’offres commerciales rend le consommateur « davantage sensible à ces incitatifs à la dépense ». L’organisme estime plutôt que les gens, au lieu de dépenser sans trop y penser, devraient participer à cette journée sans achat afin de réfléchir « sur leur manière de consommer ainsi que les impacts de cette surconsommation sur leurs finances personnelles ».

Pour le coordonnateur de l’APIC, Frédéric Boudreault, « il y a un danger à considérer la consommation comme la seule façon de vivre un temps des Fêtes heureux. Certains consommateurs sont enclins à compenser le manque d’argent par l’utilisation de la carte de crédit qui mène à un endettement problématique et des réveils pénibles en début d’année », a-t-il indiqué.

M. Boudreault rapporte un récent sondage qui révélerait que tout près d’un adulte québécois sur deux âgé entre 18 et 24 ans dit éprouver du stress pour la période des Fêtes. Quarante-deux pour cent des 25 à 34 ans ressentiraient la même chose.

Et si le consommateur cède tout de même à la tentation, le coordonnateur de l’APIC suggère de bien planifier et d’être « plus futé que le crédit » et de s’en tenir au budget établi pour les Fêtes.