La députée Marilène Gill donne naissance à son 3e enfant

La députée Marilène Gill donne naissance à son 3e enfant

Baie-Comeau – La députée du Bloc québécois dans Manicouagan, Marilène Gill, vient d’agrandir sa famille avec la naissance de son troisième enfant, le petit Ulysse, le jeudi 7 septembre. Son conjoint et député du Bloc québécois dans Pierre-Boucher-Les Patriotes-Verchères, Xavier Barsalou-Duval, est aux anges, lui dont c’est le premier enfant.

Que deux députés d’un même parti tombent en amour n’a rien d’exceptionnel. Mais que ces deux députés deviennent parents en cours de mandat, ça l’est. Pour ceux qui se sont connus pendant la campagne électorale de l’automne 2015 et qui sont devenus rapidement amoureux par la suite, ce nouveau-né est un beau cadeau du ciel.
« Sans être nécessairement prévu, c’était une volonté des deux. La vie nous a gâtés », a souligné la maman alors qu’elle venait d’obtenir son congé de l’hôpital, samedi, soit deux jours à peine après la naissance d’Ulysse par césarienne.
« J’ai toujours voulu avoir plusieurs enfants. J’étais contente de pouvoir avoir un enfant et pouvoir réaliser un projet de couple », a ajouté la députée, âgée de 40 ans et déjà maman de Loïc,12 ans, et de Charlotte, 10 ans, nés d’une union précédente.
De l’organisation réfléchie
Accueillir un premier enfant dans la famille, ou encore un deuxième ou un troisième, ça demande toujours de l’organisation pour des parents. Mais dans le cas du couple de députés, cette organisation est littéralement décuplée.
Il ne faut pas perdre de vue que Marilène Gill habite Pointe-Lebel et représente le comté de Manicouagan, sur la Côte-Nord, à la Chambre des communes à Ottawa. De son côté, Xavier Barsalou-Duval réside à Boucherville et représente le comté de Pierre-Boucher-Les Patriotes-Verchères sur la Rive-Sud de Montréal.
Mais qu’à cela ne tienne. Les deux amoureux ont réfléchi à leur situation bien avant la naissance d’Ulysse et des solutions, ils en ont. D’ailleurs, ils les mettront à l’épreuve très bientôt, car les deux ont l’intention de reprendre le travail rapidement.
Le papa, qui est âgé de 28 ans, sera sur place lors de la reprise des travaux de la prochaine session parlementaire le 18 septembre. Quant à la maman, elle s’accordera encore un peu de repos, mais prévoit être en poste à Ottawa dès le 25. « Ulysse sera probablement dans l’antichambre. Comme d’autres parents, on apprendra à faire notre travail quand même, mais autrement », explique la maman.
« J’allaite, c’est un choix. Donc, Ulysse va être plus souvent avec moi. On va essayer de moduler notre organisation en fonction de nos activités », a poursuivi la bloquiste pour qui la conciliation travail-famille prend encore plus son sens depuis son élection. « Il y a des moments sacrés avec les enfants et il faut se permettre de les vivre », insiste-t-elle, en soulignant d’ailleurs avoir déjà amené Charlotte et Loïc avec elle à Fermont dans le cadre de son travail de députée.
La maison de Pointe-Lebel appartient aux deux conjoints et sera la demeure familiale, précise Marilène Gill. À Ottawa, où ils se trouvent de quatre à cinq jours par semaine, les deux députés ont déjà une résidence louée.
Au besoin, les grands-parents seront appelés à la rescousse pour aider les parents avec Ulysse. « Ma famille est un peu partout, en Montérégie, à Montréal, si on en a besoin », souligne la députée de Manicouagan qui, pour un certain temps, fera par avion, plutôt que par la route, le trajet qui sépare la Côte-Nord et Ottawa.