Impossible Dream : un catamaran unique en son genre

Impossible Dream : un catamaran unique en son genre

Adaptée aux besoins des personnes handicapées en fauteuil roulant, l’embarcation est accessible à tous comme à Nicole Gamache, qui pose fièrement en compagnie d’Allen Fiske (à gauche), du capitaine William Rey (au centre) et d’Ariel Velazquez (à l’extrême droite de la photo).

Crédit photo : Photo Gaétan Méthot

Baie-Comeau – RDV2017 à Baie-Comeau a regroupé huit grandes embarcations, le weekend passé, à la marina du club nautique et au quai local. Parmi le lot, le catamaran Impossible Dream a vite suscité l’intérêt des visiteurs par ses caractéristiques et sa mission particulière.

Unique en son genre à travers le monde, ce superbe bateau d’une superficie de 57 pieds de long par 27 pieds de large n’est pas passé inaperçu et ce, auprès des clientèles de tous les genres.

Comme le mentionne si bien son nom, le catamaran a comme mission de favoriser l’accès maritime aux personnages en fauteuil roulant ou à mobilité réduite afin de leur faire découvrir les plaisirs de la vie nautique.

Homme d’affaires bien muni et grand sportif, l’Anglais Mike Brown a été le grand artisan derrière la conception de ce navire en 2002. Victime d’un accident de ski dans les Alpes, M. Brown est devenu paraplégique, mais cela ne l’a pas empêché de continuer de vivre sa grande passion.

Conception

Conçu par Nick Baily et construit par Multi-Marine en 2002, le catamaran a le privilège de pouvoir accueillir à son bord des personnes handicapées, qui ont le moyen de se déplacer librement à l’extérieur comme à l’intérieur grâce aux mécanismes installés.

« Chaque détail, chaque aspect de la construction a été conçu en fonction d’une personne en fauteuil. Mike Brown n’a rien voulu laissé de côté et il a d’ailleurs navigué sur le bateau pendant une dizaine d’années », a expliqué le capitaine William Rey.

Accompagné d’Arial Velazquez et d’Allen Fiske (l’Américain paraplégique a vécu sur un bateau pendant 20 ans), William Rey mène l’embarcation eu peu partout afin de la faire connaitre ainsi que la mission qui l’accompagne.

« Shake-A-Leg Miami »

Femmes d’affaires accomplie et également paraplégique, Deborah Mellen a navigué pendant plusieurs années pour le mouvement « Shake- A-Leg Miami » et a fait l’acquisition du bateau en 2012. L’identité est demeurée la même, mais le x rouge marqué sur les lettres im (Impossible Dream) a été réalisé par Mme Mellen.

Avec ce mouvement créé pour favoriser l’intégration des personnes handicapées, la propriétaire a mis sur pied un plan d’affaires afin d’utiliser son catamaran pour servir les bonnes causes et venir également en aide aux enfants malades.

« Ce n’est pas tous les jours qu’une personne en fauteuil ou un enfant malade ont la chance de monter sur un bateau et de naviguer. Grâce à l’appui de nombreux partenaires financiers ainsi que des grands hôpitaux, nous pouvons accoster à plusieurs endroits afin d’offrir ces petites randonnées nautiques. »

Baie-Comeau

Après avoir visité la Gaspésie (Ste-Anne-des-Monts), Impossible Dream a accosté à Baie-Comeau pour ensuite prendre la direction de Québec. Durant son séjour à la marina, les visiteurs (en fauteuil ou non) ont pu découvrir la beauté et le côté pratique des installations.

« Je crois que cela vaut la peine d’être visité et de constater que tout peut être possible pour une personne handicapée. C’est le but de nos nombreux voyages et l’objectif est d’en réaliser le plus possible », a ajouté M. Rey, qui a été enchanté par ce premier séjour sur la Côte-Nord et prévoit bien y revenir bientôt.