La soupe commence à brasser dans la marmite du Drakkar

La soupe commence à brasser dans la marmite du Drakkar

Le dernier weekend n’a pas été facile pour les joueurs du Drakkar, qui ont fait preuve de beaucoup d’indiscipline durant ces deux récentes défaites. Le pilote Martin Bernard de même que le directeur général Steve Ahern n’ont guère apprécié et des premières actions concrètes ont été posées au sein de l’équipage. Photos Denis Thibault

Baie-Comeau – L’indiscipline a coulé le Drakkar à deux reprises au cours du récent weekend et des actions plus concrètes ont été posées afin de faire bouger les choses au sein de l’équipage.

Après avoir offert une piètre performance dans une défaite (4-0) par jeu blanc face aux Saguenéens vendredi passé, les locaux ont de nouveau connu une sortie difficile, samedi, devant la meilleure foule (2549 amateurs) de la saison au centre Henry-Leonard.

Battu 4-3 par le Phœnix de Sherbrooke, le Drakkar a écopé de pas moins de neuf punitions, qui ont permis aux visiteurs de l’Estrie de revenir de l’arrière et de se sauver avec les deux points au classement.

Malgré toutes ces infractions, les matelots du navire ont été dans le coup (ils ont même mené 3-1) grâce aux prouesses de leur gardien de but Antoine Samuel, qui a évité l’humiliation à son club (bombardé de 97 rondelles en deux matchs) durant cette fin de semaine de misère.

Revirements

Indisciplinés et désorganisés, les locaux ont multiplié les infractions et les revirements sur la patinoire. « Je n’ai guère apprécié les neuf punitions (21 minutes), mais surtout les punitions pas rapport qui ont fait très mal. C’en était une (Simon Chevrier) et il n’avait aucune raison de poser ce geste inutile », a pesté l’entraîneur-chef Martin Bernard.

Le pilote n’a vraiment pas apprécié le comportement inapproprié de son attaquant de 20 ans qui, au moment où ces lignes ont été écrites, était encore suspendu indéfiniment par la ligue.

Le patron derrière le banc avait également décidé de laisser dans les gradins le défenseur Yan Aucoin et le Russe Ivan Chekhovich pour la rencontre face aux Sherbrookois.

Interrogé, Martin Bernard a parlé de la trop grande timidité de son arrière de 18 ans sur le plan physique. Pour ce qui est de son attaquant russe, c’est une question d’implication en rappelant qu’il ne jouait pas à la hauteur d’un joueur proclamé comme le joueur par excellence du club l’an dernier.

En vitesse

En action mardi soir à Ville Saguenay (le retour devant le filet de Justin Blanchette), le Drakkar poursuivra sa route vers Québec, mercredi, afin de rendre visite aux Remparts…Le lendemain, l’Armada de Blainville-Boisbriand sera en ville à l’occasion du traditionnel match des toutous…