Finale locale d’Expo-sciences – La vulgarisation scientifique, ils connaissent ça!

Finale locale d’Expo-sciences – La vulgarisation scientifique, ils connaissent ça!

Cédric Dubé, Roxanne Ouellet, Olivier et Marie-Pier Soucy, Iza-Ève Chénard et Samuel Mercier passent à la finale régionale d’Expo-sciences. Photo courtoisie

Baie-Comeau – Jeunes, allumés et avides de partager les fruits de leurs découvertes, les 13 participants de la finale locale d’Expo-sciences ont rivalisé d’efforts de vulgarisation, la semaine dernière, pour décrocher leur laissez-passer pour la prochaine étape. Six d’entre eux ont réussi.

Tenu à la polyvalente des Baies en présence de 70 visiteurs, l’événement a permis de couronner cinq projets, dont l’un réalisé par un duo sœur-frère, en l’occurrence Marie-Pier et Olivier Soucy, de l’école secondaire Serge-Bouchard (ÉSSB)

Les frangins ont capté l’attention des visiteurs et du jury avec leur présentation interactive sur l’amélioration de la mémoire par l’alimentation, des trucs et des jeux.

« On avait des questionnements sur l’Alzheimer. On se demandait si en améliorant la mémoire, on pouvait aider à prévenir l’Alzheimer et d’autres maladies qui affectent la mémoire », explique l’adolescente, avec son frère près d’elle.

Cédric Dubé, également de l’ÉSSB, sera aussi de la finale régionale d’Expo-sciences, qui se déroulera à l’école secondaire Serge-Bouchard du 23 au 25 mars. Son travail sur la culture hydroponique et sa présentation ont ravi le jury.

« J’essaie de vulgariser sans donner nécessairement toute l’information. Dans le guide, j’explique tout l’essentiel pour se lancer là-dedans », raconte-t-il, en disant souhaiter que ça devienne une méthode de culture plus développée.

Le jeune homme souligne d’ailleurs que dans l’esprit de bien des gens, hydroponie rime avec production de cannabis mais, insiste-t-il, « c’est tellement plus que ça ».

Ça se poursuit

Samuel Mercier, un étudiant de la polyvalente des Baies, a également obtenu son laissez-passer pour la finale régionale.

Son projet d’appareil anti-cellulaire au volant est quelque chose. Il l’a élaboré avec son père ingénieur et est basé sur un dispositif d’émetteur de champ magnétique dans le volant et de récepteur dans le cellulaire.

L’étudiant considère qu’il s’agit d’un bon moyen pour diminuer les accidents de la route causés par l’utilisation du cellulaire tout en conduisant.

Enfin, Roxanne Ouellet et Iza-Ève Chénard ont aussi été sélectionnées pour la prochaine étape d’Expo-sciences. La présentation de la première touchait le thème des petits fruits miracles tandis que celle de la deuxième traitait de la mise à profit de l’ADN dans la résolution d’enquêtes policières.

Présidé par l’enseignante Nathalie Lavoie, le jury était composé de 11 membres issus de tout horizon, notamment de la santé et du génie. La finale régionale réunira à Baie-Comeau des jeunes provenant de Blanc-Sablon, de Port-Cartier, et de Havre-Saint-Pierre.