Laurence Côté frise le podium

Laurence Côté frise le podium

Laurence Côté a de nouveau brillé et a raté la médaille de bronze par une demi-seconde, samedi passé, lors de la grande finale des 800 mètres au championnat canadien d’athlétisme disputé à Ottawa. Photo Yves Longpré

Baie-Comeau – La coureuse Laurence Côté a poursuivi sur sa belle lancée en décrochant une très respectable quatrième position, samedi passé, lors de la grande finale des 800 mètres au championnat canadien d’athlétisme disputé à Ottawa.

La Baie-Comoise y est allée d’une autre brillante prestation face aux meilleures coureuses du pays et a raté une médaille de bronze avec une demi-seconde de retard sur la détentrice de la troisième position.

Championne en titre, Mélissa Bishop a conservé sa couronne sans trop de misère. De son côté, Laurence a bouclé la course décisive avec un chrono officiel de 2 minutes, 04 secondes et 88 centièmes.

« Après ma victoire en demi-finale, j’étais très motivée pour la grande finale. Outre Mélissa (Bishop), je savais que les autres places étaient accessibles et cela a été une très belle bataille pour la 2e, 3e et 4e place », a résumé l’athlète avec une grande satisfaction.

Demi-finale

Classée 12e sur 30 lors des essais olympiques de l’an dernier, la sportive locale a rebondi en force en 2017 en réalisant un coup d’éclat, le vendredi soir, lors de l’étape de la demi-finale.

Confrontée à cinq adversaires ayant réussi de meilleurs temps qu’elle au cours de la dernière année, Laurence a suivi son plan de course à la perfection en s’emparant de la tête au seul moment opportun qui pouvait lui permettre de gagner.

C’est ce qu’elle a fait avec brio et cette victoire l’a classée directement (par la grande porte) pour la grande finale du samedi soir.

En réalisant cette 11e meilleure performance au pays cette saison, la Nord-Côtière a réussi la condition numéro un pour représenter le Canada aux championnats du monde, soit de finir parmi les quatre premières au niveau national.

L’autre critère à respecter est toutefois le temps de standard de 2 minutes et 01 seconde à réaliser. Il lui reste toutefois du pain sur la planche avec un record personnel établi à 2 minutes 03 secondes et 96 centièmes.

Partie en direction de l’Europe, l’athlète élite prendra part à deux compétitions en Belgique avant de rejoindre l’Équipe du Québec à Abidjan pour les prochains Jeux de la Francophonie.