Le Sapin D’art est de retour aux Galeries

Le Sapin D’art est de retour aux Galeries

Voici une partie des artistes de l’édition 2017 du Sapin D’art. Devant, on reconnait Isabelle Lavoie, Suzanne Valois, Pauline Gagnon et Dorothée Levasseur ainsi que, derrière, Jeannine Gagné, Claire Nicolas, Nicole Lagacé, Diane Poirier et Alain Lévesque. Photo Le Manic

Baie-Comeau – À cette période-ci de l’année, il y a les sapins illuminés qui trônent majestueusement dans les chaumières et ceux que l’on installe à l’extérieur pour rappeler aux passants que dans cette demeure, Noël est important. Mais pendant ce temps-là aux Galeries Baie-Comeau, il y a le Sapin D’art et ses 12 artistes qui, à leur façon, contribuent à la féerie du moment.

Depuis le 18 novembre et jusqu’au 22 décembre, le Sapin D’art élit domicile dans un local situé directement face au magasin Dollarama. Il y est pour une deuxième année, après un passage d’un an sur Place La Salle.

À l’intérieur de la salle d’exposition temporaire, un véritable monde de possibilités de cadeaux à offrir ou à s’offrir attend les visiteurs. Les créations de Noël ont évidemment une place de choix sur quelques tables, mais il y a aussi les jolis coffres décorés, les bijoux originaux ainsi que les articles de tricot, de fourrure et de cuir qui ont leurs particularités. La peinture, les pièces de bois récupéré et les petits jardins chinois font aussi partie de la panoplie d’œuvres exposés.

« C’est important de sortir dans le public. Ça nous fait énormément de bien dans le sens qu’on est seuls à la maison pour monter nos affaires et on se demande si ça va être au gout des gens. Quand on nous dit : « C’est beau, continuez », c’est notre paye », explique Suzanne Valois, dont les magnifiques crèches de Noël partent comme des petits pains chauds depuis l’ouverture du local.

« C’est plaisant que les gens reconnaissent le talent qu’on a et le temps qu’on a mis là-dedans », poursuit l’artiste. « Le temps n’est pas compté. On le fait parce qu’on aime ça », ajoute-t-elle en rappelant que pour plusieurs exposants, c’est un an de préparation pour grosso modo un mois d’exposition.

Lorsque vient le temps de créer, les artistes y mettent tout leur cœur et ceux qui exposent au Sapin D’art n’y font pas exception. « Ce qu’on crée, on le fait avec notre cœur. C’est une partie de nous-mêmes, moi, je le vois comme ça », conclut Suzanne Valois.