Les travaux ne sont pas tous complétés dans les écoles de la CSE

Les travaux ne sont pas tous complétés dans les écoles de la CSE

Bien des chantiers de la Commission scolaire de l’Estuaire, comme celui-ci à l’école Trudel, ont subi des retards. Photo Le Manic

Baie-Comeau – La rentrée scolaire est chose faite depuis une dizaine de jours déjà, mais quelques écoles de la Commission scolaire de l’Estuaire (CSE) font encore l’objet de travaux. Plusieurs raisons expliquent les retards sur ces chantiers.

Parmi ces raisons, on retrouve évidemment les cinq jours de grève dans l’industrie de la construction en mai, la confirmation tardive de l’argent versé par Québec pour le financement de certains travaux et les délais de livraison de certains matériaux, dont le type de panneau stratifié utilisé dans la finition intérieure des gymnases, a soulevé la responsable des communications de la CSE, Patricia Lavoie.

Il faut aussi tenir compte du fait que la plupart des entrepreneurs locaux sont débordés, au point que l’organisme attend avant de lancer certains appels d’offres, a-t-elle ajouté.

Ainsi, la réfection des vestiaires et le parement intérieur du gymnase de l’école Mgr-Bélanger ne pourra être complétée avant la fin octobre, en raison du retard dans la livraison des matériaux de finition. Les vestiaires doivent toutefois être disponibles dans les prochains jours, si ce n’est déjà fait.

Pour ce qui est de l’école Trudel, les travaux de réfection de l’enveloppe extérieure du gymnase se poursuivront jusqu’à la fin de septembre. Et tout comme Mgr-Bélanger, les travaux dans les vestiaires sont complétés, mais le revêtement des murs devra attendre.

À l’école secondaire Serge-Bouchard, la réfection de la toiture du secteur de la mécanique auto et de celui du gymnase sont en cours jusqu’au début octobre. Quant au parement extérieur du secteur de la mécanique auto de la poly, l’appel d’offres ne sera pas lancé avant la fin octobre, pour des travaux au printemps 2018.

Même scénario à PDB

La polyvalente des Baies vit également les mêmes retards dans la livraison de matériaux, de sorte que les travaux de finition intérieure du gymnase s’étireront jusqu’en octobre. Même chose pour la réfection des vestiaires près du gymnase et celui près de la salle d’entraînement, au premier étage.

Des travaux de plomberie se sont aussi amorcés depuis peu à la poly des Baies. Ils se poursuivront jusqu’à la fin de 2017.

En Haute-Côte-Nord

Quelques établissements scolaires de la Haute-Côte-Nord doivent aussi vivre avec des travaux retardés, entre autres bien sûr dans la finition intérieure des gymnases.

Le remplacement des fenêtres du pavillon Sacré-Cœur de l’école Notre-Dame-du-Sacré-Cœur devra attendre jusqu’à la fin novembre, au minimum. Les travaux seront ajustés afin de ne pas nuire aux heures de classe.

Le chantier d’aménagement de l’accès aux personnes à mobilité réduite à l’école Marie-Immaculée des Escoumins ne sera pas terminé avant la fin octobre.

Finalement, tout comme à Sacré-Cœur, les fenêtres de la polyvalente des Berges de Bergeronnes ne seront pas remplacées avant la fin novembre. Quant aux travaux de réfection de la plomberie, la non-disponibilité des entrepreneurs spécialisés dans le domaine repousse la publication de l’appel d’offres à la fin octobre.