L’Ouvre-Boîte lance son quatrième Festival des souches

L’Ouvre-Boîte lance son quatrième Festival des souches

Dany Thériault, François Valenti, Olivier Beaulieu, Valérie Morin, Annie Houle et Patrick Lavoie, de Delirium Tremens, sera l’un des groupes à l’affiche du quatrième Festival des souches, présenté par l’Ouvre-Boîte culturel. Photo Oval Représentation

Baie-Comeau – Les musiciens émergents qui demeurent ou qui sont originaires de la Côte-Nord ont leur festival bien à eux, le Festival des souches de Baie-Comeau, qui aura lieu pour une quatrième édition ce week-end (du 6 au 8 octobre), dans quatre établissements de Place La Salle.

Cette année, 17 artistes ou groupes musicaux « enracinés ou exilés », selon les termes de l’Ouvre-Boîte culturel, se produiront à ce festival. Ils sont divisés en deux catégories, soit les auteurs-compositeurs-interprètes et les groupes de reprises.

Parmi ces groupes de reprises, plusieurs seront ravis d’apprendre que Delirium Tremens, un hommage à la musique de Jean Leloup monté par les Baie-Comois à l’origine du groupe TEK, bien connu au début des années 90, sera de la partie le 7 octobre.

« On n’a pas donné beaucoup de shows depuis cinq ans », a signalé François Valenti, le chanteur et guitariste du groupe, avec qui Le Manic s’est entretenu. « Il fallait qu’on aille jouer à Baie-Comeau et les astres se sont alignées cette année. »

Le projet Delirium Tremens, né en 1997, fête donc ses 20 ans cette année lorsque les gars à l’origine de TEK (Valenti, Dany Thériault, Olivier Beaulieu et Patrick Lavoie) ont déménagé leurs pénates à Québec. Cet hommage à Jean Leloup a été présenté plus de 250 fois, signale Valenti, notamment au Dagobert, au D’Auteuil et au Medley.

En 2004, Delirium Tremens se transforme avec l’ajout de deux membres de la gent féminine, Annie Houle et Valérie Morin.

Cette nouvelle mouture a permis au groupe de se produire aux côtés d’artistes comme Jonas, The Tea Party, Robert Charlebois, Michel Pagliaro et Lulu Hughes.

François Valenti convie les fans de la première heure de TEK ou de Delirium Tremens à ne pas rater cette occasion, qui ne se représentera peut-être pas. « On est fort occupés chacun de notre côté et c’est un peu pour ça qu’on ne joue pas souvent parce que dans notre groupe, c’est un pour tous et tous pour un. S’il manque un membre, on ne fait pas de show, c’est tout », conclut-il.

Il n’y a pas que l’Ouvre-Boîte culturel qui accueillera des spectacles. Il y aura aussi le bar la Boulathèque, la microbrasserie St-Pancrace et le Grand Hôtel.

Pour en savoir plus long sur l’horaire et la programmation du Festival des souches, on consulte le festivaldessouches.blogspot.ca.