Maison Anita-Lebel : modèles masculins positifs pour les femmes recherchés

Maison Anita-Lebel : modèles masculins positifs pour les femmes recherchés

La coordonnatrice de la Maison Anita-Lebel, Suzie Levasseur, espère la candidature de plusieurs modèles masculins positifs à l’égard des femmes. Photo courtoisie

Baie-Comeau – La Maison Anita-Lebel part à la recherche d’hommes considérés par leur entourage comme des modèles masculins positifs en matière de lutte contre la violence envers les femmes.

Douze hommes modèles sont recherchés afin de souligner la campagne 12 jours d’action pour l’élimination de la violence envers les femmes. Lancée le 25 novembre, cette campagne culminera le 6 décembre, date de la tuerie de l’École Polytechnique de Montréal, en 1989. On se souviendra que 14 femmes avaient été assassinées par Marc Lépine tout juste avant qu’il ne s’enlève la vie.

L’an dernier, le Groupe femmes en mouvement, qui réunit divers organismes féminin, avait lui-même nommé des modèles masculins positifs à l’occasion des 12 jours d’action pour l’élimination de la violence envers les femmes.

Comme l’explique sa coordonnatrice Suzie Levasseur, la maison de deuxième étape pour les femmes victimes de violence conjugale a décidé, cette année, de reprendre la formule, mais en sollicitant des suggestions auprès de la population. « Nous voulons nous démarquer et nous faire connaître autrement que par des statistiques. Oui, notre région est dans la tête de lice face à la violence conjugale, mais nous pouvons travailler ensemble à changer les choses et parler de ce qui se fait de bien et de positif de temps en temps et cette campagne est le parfaite exemple », souligne-t-elle.

Des modèles?

La majorité des hommes ont des comportements adéquats et le pouvoir de changer les choses pour mettre fin à la violence envers les femmes, pourvu qu’ils agissent en ce sens, insiste encore Mme Levasseur.

Un modèle masculin positif, c’est un homme qui se questionne sur la façon dont il parle aux femmes et qui dénonce et se mobilise contre la violence faite aux femmes. Parmi les exemples cités, il est aussi question d’un homme qui s’assure du consentement de sa partenaire et qui dénonce les comportements sexistes.

Amorcée depuis quelque temps déjà, la période de dépôt de candidatures se terminera le 20 novembre. Les suggestions doivent être expédiées par courriel à l’adresse maisonanitalebel@globetrotter.net. Les noms des personnes retenues seront dévoilés pendant la campagne.

La directrice générale souligne avoir déjà reçu des candidatures intéressantes. « J’ai des belles propositions. Les gens trouvent ça génial comme idée. Ça leur permet de mettre en lumière des modèles de leur entourage », indique-t-elle, en notant que deux propositions ont particulièrement attiré son attention.
Mme Levasseur souhaite recevoir plus que 12 candidatures afin de pouvoir sélectionner les hommes « qui sortent du lot ».