Manicouagan Interculturelle fait un tabac avec son souper africain

Manicouagan Interculturelle fait un tabac avec son souper africain

Jean-Pierre Kavégé, membre du comité organisateur, a été affecté au service du bissap, un cocktail à base de fleurs d’hibiscus. Photo courtoisie

Baie-Comeau – Le souper interculturel de la Manicouagan semble vouloir s’imposer comme une tradition,et une tradition qui gagne en popularité si l’on se fie à l’imposante participation à l’édition 2017.

Organisé par Manicouagan interculturelle dans le cadre de la Semaine québécoise des rencontres interculturelles, l’événement festif a attiré 230 convives, le 25 novembre, au pavillon Saint-Sacrement à Baie-Comeau. À titre d’exemple, il y en avait eu 100 en 2015 et 185 en 2016.

Le succès est tel que Chantale Chénard, coordonnatrice aux services aux immigrants au sein de l’organisme qui facilite l’intégration des personnes venues d’ailleurs, évalue la possibilité de dénicher une salle plus grande pour la prochaine édition. Elle pense au pavillon du Lac. « Ça grossit tout le temps. Une vingtaine de personnes voulaient venir, mais il n’y avait plus de place », explique-t-elle.

Sur les 230 participants de cette année, il y avait 84 personnes immigrantes. L’activité permet de créer un lieu de rencontre et d’échange ainsi partager leur culture et agrandir leur réseau, ce qui favorise le succès de leur intégration tout en enrichissant la Manicouagan.

De leurs côtés, les Québécois de souche en profitent pour comprendre davantage la culture de l’autre et « devenir des citoyens mieux sensibilisés à la richesse de la diversité culturelle pour notre région », mentionne Mme Chénard.

À saveur africaine

Le dernier souper s’est déroulé sur le thème Saveurs africaines, contrairement aux deux premières éditions qui n’étaient rattachées à aucune région du monde. Manicouagan interculturelle a pris cette décision en tenant compte que les Africains composent environ 45 % de l’ensemble des immigrants de la Côte-Nord.

Un comité organisateur a été formé afin de faire un événement mémorable de ce souper suivi d’une soirée. Lors du cocktail d’accueil, un jus à base de fleurs d’hibiscus a été offert. Le repas a permis de découvrir des mets africains, réalisés principalement par un traiteur de la région du Lac Saint-Jean.

Lecture de poèmes, présentation vidéo de coiffures et défilé de vêtements, le tout à saveur africaine, ont aussi été offerts pendant le souper. Le DJ Cédric Yameogo a ensuite fait danser les gens.

La Manicouagan réunit environ 150 personnes immigrantes, sans compter les étudiants étrangers qui poursuivent leurs études au cégep de Baie-Comeau.