Naturallia, une occasion en or pour les PME de la Côte-Nord

Naturallia, une occasion en or pour les PME de la Côte-Nord

Alain Thivierge, membre du comité de direction de Naturallia, et Jean-François Ouellon, de Commerce international Côte-Nord, étaient en tournée dans la région, la semaine dernière, pour mousser la participation des PME à l’événement d’octobre. Photo Le Manic

Baie-Comeau – De 200 à 300 représentants de PME à l’échelle nationale et internationale sont attendus, en octobre, à Roberval, au forum Naturallia, un événement axé sur les alliances stratégiques dans le domaine des ressources naturelles. Et s’il n’en tient qu’à Jean-François Ouellon, le directeur général de Commerce international Côte-Nord, entre 10 et 20 entreprises y représenteront la Côte-Nord.

Pour sa cinquième édition en 15 ans, le forum international d’alliances dans le secteur de la forêt, des mines et des énergies renouvelables est de retour au Québec, où il avait tenu sa première édition, en l’occurrence à Rouyn-Noranda. Entretemps, il a été présenté à trois reprises en Ontario, soit à Timmins, Sault-Sainte-Marie et Sudbury.

« C’est un gros speed dating pour trouver des partenariats d’affaires », a expliqué Alain Thivierge, membre du comité de direction de l’événement, la semaine dernière. Il était en tournée sur la Côte-Nord afin d’en faire la promotion en compagnie de M. Ouellon. Il s’est rendu à Sept-Îles, Port-Cartier et Baie-Comeau.

Vendre son savoir-faire

Pendant quatre jours, Naturallia réunira des PME et fournisseurs qui vendront leur expertise et leur savoir-faire. Toute une panoplie de possibilités à en tirer sera à portée de main, insiste M. Thivierge. Une quinzaine de pays sont dans la mire des organisateurs.

L’événement se traduira aussi par de la formation, des conférences spécialisées, des visites industrielles, une table de donneurs d’ordre et, surtout, des rendez-vous personnalisés.

Comme l’explique le porte-parole de Naturallia, un mois avant l’événement, la liste des participants sera rendue publique. Chacun se présentera en indiquant ce qu’il recherche et ce qu’il a à offrir. Un logiciel viendra en support pour aider à établir les jumelages les plus prometteurs.

Chaque PME aura 14 occasions de face-à-face pour réussir des matchs parfaits. « On est là pour trouver des opportunités d’alliances d’affaires qu’on ne connait pas nécessairement. Le but est de stimuler le développement économique et stimuler les maillages », répète M. Thivierge.

Si la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean a été choisie pour accueillir le prochain forum, c’est parce qu’il s’agit d’une région ressource qui fait partie intégrante du territoire du Plan Nord, tout comme la Côte-Nord.

Travailler en amont

Commerce international Côte-Nord s’associe à d’autres organismes de développement économique de la région pour former une délégation d’entreprises clés et permettre à chaque participant de tirer son épingle du jeu à Roberval. « On n’a pas le choix de se diversifier et de trouver des moyens de travailler ensemble et de réaliser d’autres opportunités », a indiqué M. Ouellon, qui se voit comme un catalyseur pour mousser la contribution des Nord-Côtiers à Naturallia.

La bonne préparation des gens d’affaires en prévision du jour J est cruciale. « Il faut préparer en amont les rencontres afin d’arriver là-bas fin prêts. Le but, c’est de se mobiliser pour qu’on puisse arriver là-bas le mieux préparé possible », a poursuivi le directeur général de Commerce international, tout en rappelant que pour la Côte-Nord, le Saguenay-Lac-Saint-Jean, c’est juste à côté.

Le budget de l’édition 2017 de Naturallia oscillera entre 700 000 $ et 1 M$. Environ la moitié du montant proviendra de fonds publics.