Pedneault survole le Marathon Baie-des-Chaleurs

Pedneault survole le Marathon Baie-des-Chaleurs

Après avoir pris part au Marathon de Boston en avril dernier, Danielle Pedneault a enchainé avec une autre performance digne de mention lors du 5e Marathon Baie-des-Chaleurs. La coureuse de Pointe-aux-Outardes a défendu son titre de championne avec beaucoup d’éclat. Photo courtoisie

Baie-Comeau – Championne en titre, Danielle Pedneault n’a éprouvé aucune difficulté à conserver sa couronne lors de la 5e édition du Marathon Baie-des-Chaleurs présentée sur un parcours de Carleton-sur-Mer.

Originaire de ce coin de pays, la coureuse de Pointe-aux-Outardes a récemment connu une autre sortie fructueuse devant parents (actifs au 10 km et 21,1 km) et amis, qui ont de nouveau constaté qu’elle n’avait rien perdu de sa fougue et de sa rapidité.

Inscrite chez les femmes de 30-39 ans, Danielle a survolé ce deuxième marathon (elle avait couru à Boston en avril dernier) avec un temps victorieux de 3 heures, 10 minutes et 02 secondes, soit deux minutes de mieux que son chrono officiel de l’an dernier.

La championne féminine a terminé avec plus de 25 minutes d’avance sur sa plus proche rivale. Mieux encore, Danielle s’est classée 2e sur 68 au cumulatif avec seulement 30 secondes de recul sur le grand gagnant, Jean Audet.

Elle était prête

« Je savais que j’étais prête, car j’avais beaucoup de volume et déjà un marathon à mon actif. Mais je m’étais fait un devoir, comme d’habitude, de ne pas me fixer d’objectifs de temps. J’étais confiante et surtout motivée », a reconnu l’athlète locale.

Pedneault a décrit cette journée comme magnifique. « Il y a des jours comme ça où tout se passe bien. Côté météo, ça été absolument parfait, nuageux et frais et très confortable pour courir ».

La marathonienne a profité au maximum de ces conditions favorables pour mettre à exécution son plan de match. « Dès le départ, j’avais un bon rythme que j’ai su garder tout le long. Les kilomètres passaient vite. Je courais seule, mais je me sentais bien tout en profitant du beau paysage, de la baie calme et des montagnes imposantes ».

Même si les deux ou trois derniers kilomètres ont été un peu plus exigeants, son niveau d’énergie a été bon jusqu’à la fin. « J’étais vraiment sur un beau nuage en finissant ma course en plus d’être accueillie chaleureusement par mes parents et plusieurs membres de ma famille », a-t-elle ajouté avec enthousiasme.

Agenda

Grande passionnée, la dynamique sportive prévoit revenir à la charge, à la fin du mois d’aout, et prendra part au Marathon des Deux-Rives de Québec. Le défi annuel de Rimouski (en octobre) est une autre option à son agenda estival passablement chargé..

Si tout va bien, la coureuse pourrait également avoir la chance de se qualifier pour le Marathon de New York prévu au début du mois de novembre. Les défis sont nombreux, mais rien ne semble arrêter Danielle Pedneault.