Quatre projets vont de l’avant grâce au Fonds Aluminerie

Quatre projets vont de l’avant grâce au Fonds Aluminerie

La troisième des cinq phases de développement du Sentier des embruns se réalisera avec l’aide du Fonds Aluminerie de Baie-Comeau pour les collectivités durables. Ce sentier attire de plus en plus d’adeptes de randonnée en été comme en hiver. Photo archives Le Manic

Baie-Comeau – Le Fonds Aluminerie de Baie-Comeau pour les collectivités durables vient de confirmer des investissements de près de 130 000 $ dans quatre projets issus de la démarche Ma Ville Ma Voix.

L’Association récréative du lac Malfait reçoit un montant de 42 000 $ pour lui permettre de réaliser dans les prochains mois des travaux de 167 484 $ afin de notamment mettre à niveau son système de traitement des eaux usées ainsi qu’acquérir et installer un bloc sanitaire mobile.

Associée à une subvention de 41 510 $ accordée ces derniers mois par la Ville de Baie-Comeau à partir du fonds Toulnustouc, ce nouvel investissement assure à l’association une aide financière de Développement économique Canada permettant de combler le manque à gagner.

Le site du lac Malfait est très prisé par les amateurs de plage, d’activités nautiques et de camping. En 2016, plus de 700 mises à l’eau et 558 nuitées de camping ont d’ailleurs été enregistrées.

Les petits événements

Le Fonds Aluminerie de Baie-Comeau pour les collectivités durables verse également une aide de 45 000 $ pour la troisième édition d’un calendrier annuel de 12 petits événements qui sera mis en œuvre sous la gestion du cégep de Baie-Comeau.

Le projet vise à dynamiser la région Manicouagan de façon ponctuelle à partir d’une programmation qui s’échelonnera de juin 2017 à juin 2018. Douze organisations instigatrices d’événements se partageront la somme.

Par ailleurs, la troisième des cinq phases de développement du Sentier des embruns, qui vise à raccorder l’ensemble des sentiers reliant les secteur Est et Ouest, pourra se réaliser grâce à un montant de 34 000 $. Le Centre d’expérimentation et de développement en forêt boréale (CEDFOB) et la firme AECOM, qui pilotent le projet, compléteront l’installation de balises et de panneaux d’interprétation en plus d’aménager un tronçon entre le parc de la Falaise et le pont de la rivière Amédée.

Enfin, Centraide Haute-Côte-Nord/Manicouagan s’assure d’une aide de 7 000 $ pour mener une étude de besoins afin d’évaluer la faisabilité et la pertinence d’une maison commune pour les organismes communautaires. Il s’agit d’une première phase qui se traduira par la production d’un rapport qui fera état des forces, des faiblesses, des opportunités et des menaces entourant ce projet de développement.

Fait à noter, le Fonds Aluminerie de Baie-Comeau pour les collectivités durables dévoile à quelques reprises dans l’année de nouveaux investissements dans la communauté.