Robert Sauvé salue le dynamisme de la Côte-Nord

Robert Sauvé salue le dynamisme de la Côte-Nord

Crédit photo : Le Manic

Baie-Comeau – La Côte-Nord se démarque sur le territoire de la Société du Plan Nord. Selon son président-directeur général, Robert Sauvé, le dynamisme de ses promoteurs est tel que le nombre de projets soumis au Fonds d’initiatives du Plan Nord est supérieur à celui des deux autres régions réunies, soit le Saguenay-Lac-Saint-Jean et le Nord-du-Québec.

C’est ce qu’a déclaré M. Sauvé, jeudi midi, lors d’une conférence prononcée dans le cadre du Colloque ADNPlan Nord, qui a réuni à Baie-Comeau 250 participants, en plus des personnes suivant l’événement en visioconférence ailleurs au Québec.

Le Fonds d’initiatives du Plan Nord dispose d’un budget de 2 M$ annuellement. Le financement accordé aux projets varie principalement entre 40 000 $ et 100 000 $, a précisé M. Sauvé. Certains promoteurs ont  profité de sa présence à Baie-Comeau pour lui remettre leur projet en main propre.

Toujours selon le grand manitou de la Société du Plan Nord, des annonces sont sur le point de se faire dans la Manicouagan. « Même si c’est plutôt en arrière de la scène qu’on travaille, on fait quand même quelque chose pour favoriser le développement économique », a-t-il martelé.

D’ailleurs, parmi les réalisations de 2015-2016 énoncées par le conférencier, il y a cette mission économique menée à New York afin de courtiser les investisseurs américains et à laquelle ont participé quatre entreprises du secteur minier, dont Mason Graphite, qui poursuit les étapes de développement de son projet pour Baie-Comeau.

Diversité impressionnante

Le territoire du Plan Nord couvre 72 % de la superficie du Québec. Sa principale caractéristique demeure la diversité des minerais qui s’y trouvent, a précisé M. Sauvé, avant d’en énumérer une quinzaine, dont le nickel et le cobalt. À l’international, dit-il, cette diversité est l’une des choses qui impressionnent le plus.

Selon lui, même quand le prix du fer baisse, il reste toujours les autres minerais qui se développent. Il se réjouit d’ailleurs du projet de mine de graphite au nord de Baie-Comeau, associé à une usine dans la ville même.

Dix-sept projets miniers sont à des stades de développement avancés, dont la mine de diamant Stornoway, qui devrait entrer en production au cours de la prochaine année dans la région de la Baie-James.

 

Plus d’informations dans l’édition papier.