Une coopérative d’alimentation bio pourrait voir le jour

Baie-Comeau – Baie-Comeau pourrait avoir sa coopérative d’alimentation biologique dès le mois de juin, si le projet d’un groupe de sept entrepreneures aboutit.

Marie-Pierre Larouche, Josée Doucet, Josée Therrien, Hélène Doucet, Mirika Gagné, Marie-Andrée Bérubé et Mélodie Desrosiers se sont regroupées afin de mettre en marche un projet auquel elles pensaient chacune de leur côté : une coopérative d’alimentation biologique, saine et responsable.

« Ce sera comme une épicerie complète, on va pouvoir tout acheter là. […] On voudrait avoir du vrac, des mets préparés. […] Les gens vont pouvoir arriver avec leurs bocaux et leurs sacs et, sinon, ils pourront en acheter sur place », explique Marie-Pierre Larouche.

Les familles seront les bienvenues dans cette épicerie et un coin jeu devrait être aménagé pour que les enfants puissent jouer pendant que leurs parents magasinent. Un coin-repas est également prévu dans le projet.

Un besoin non quantifié

« Il y a une tendance à la saine alimentation. On ressent un besoin, mais il n’est pas quantifié. On est là en ce moment », indique Mme Larouche, qui précise qu’un sondage circule actuellement sur Internet pour mieux connaitre l’opinion des consommateurs, dans le cadre de l’étude de marché.

Le groupe étudie également la forme que prendra la coopérative, soit de consommateurs ou de solidarité. Les sept femmes travaillent aussi à définir les prix possibles. « On veut s’approvisionner au meilleur prix possible. Le défi est d’avoir un prix intéressant, mais sans lésiner sur la qualité », mentionne Marie-Pierre Larouche.

Des négociations pour un local sont aussi en cours. « Si tout va bien et qu’il n’y a pas d’embuche, on aimerait ouvrir en mai ou juin », conclut-elle.