Une nouvelle création signée Odile Dupont

Une nouvelle création signée Odile Dupont

L’alter ego d’Odile Dupont, Isabelle Lapointe est visiblement fébrile à l’approche de la première représentation de ce nouveau spectacle sur lequel elle travaille depuis plusieurs mois. Photo Jeanne Murdock

Sept-Îles – Originaire de Baie-Comeau, Isabelle Lapointe adopte les traits d’Odile Dupont lorsqu’elle monte sur scène. Une personnalité bien définie qui lui permet de donner libre cours à sa créativité en spectacle. Étudiante en maîtrise en arts de la scène et de l’écran à l’Université Laval, elle s’apprête à présenter la première représentation de son Spectacle raté de la chanteuse écrapoutie.

Ce spectacle expérimental mélangeant le théâtre et la chanson, Isabelle Lapointe n’hésite pas à qualifier de cabaret déjanté. « C’est une approche plus dramatique du cabaret. Son contenu peut être aussi triste que drôle, enchaîne-t-elle. Odile est un personnage qui ne réussit pas à trouver l’amour ou n’importe quel objet. Elle essaie de donner un sens à son existence. Sa quête existentielle est sans fin. »

Lorsqu’elle se met en mode création, l’artiste espère réussir à susciter une certaine réflexion chez les gens. « J’ai déjà chanté dans une taverne à Baie-Comeau. Je l’ai fait devant des gens qui ne vont pas en général voir des spectacles et ils ont grandement apprécié. J’ai puisé dans un large répertoire, souligne-t-elle. Un monsieur est venu me voir par la suite et il m’a dit qu’il allait mieux traiter sa femme dorénavant. Ce commentaire m’a pris par surprise. Ce n’est là qu’un exemple parmi tant d’autres. »

Plus pétillante

En revêtant les traits d’Odile Dupont, la Nord-Côtière réussit à s’accorder une plus grande liberté sur le plan créatif. « À la base, je suis une personne de nature très timide, très introvertie. Cette personnalité scénique me permet d’exprimer des choses que je n’arriverais pas à exprimer autrement. Comme j’ai toujours aimé cette période du cabaret, c’est ce que j’essaie de reproduire le plus fidèlement possible sur scène. On retrouve là une joie de vivre qui n’est pas axée uniquement sur le travail », ajoute-t-elle.

Sur scène, elle ne souhaite pas en arriver à raconter une histoire de manière chronologique. À tout le moins, elle n’en fait pas là l’une de ses préoccupations. « C’est plutôt un casse-tête que je propose aux gens et je leur laisse le soin d’en recoller les morceaux, enchaine Isabelle Lapointe. Ils sont libres d’en tirer leur conclusion. Une chose est certaine, je le fais en me collant à l’esthétique du cabaret. Un style peu exploité au Québec qui est pourtant très populaire en Europe. »

 

Lors de cette première représentation de son Spectacle raté de la chanteuse écrapoutie, le 27 avril à la salle LANTISS de l’Université Laval, Odile Dupont sera accompagnée de comédiennes chanteuses qui formeront un chœur qu’elle surnomme Les 5 Odette. Un clin d’œil à Claude François avec ses Claudettes. Ce concept de spectacle, elle aimerait bien pouvoir présenter éventuellement sur la Côte-Nord.