Pointe-Lebel fera l’acquisition des parcs de maisons mobiles

Par 12:00 AM - 04 octobre 2012
Temps de lecture :

La municipalité de Pointe-Lebel devrait faire l’acquisition des deux parcs de maisons mobiles de son territoire le 1er janvier 2013, une étape cruciale pour aller de l’avant dans la mise aux normes du réseau d’eau potable.

Cette étape est une condition fondamentale pour que la municipalité obtienne la subvention gouvernementale de 2,4 millions $ promise en 2009 par Chantiers Canada-Québec dans le cadre du projet de mise aux normes de l’eau potable des parcs Langlois et Murray. Les règlements d’emprunt de 900 000 $ pour le parc Langlois et de 165 000 $ pour le parc Murray viennent d’être envoyés au ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT).

Le coût d’achat est notamment fixé en fonction du nombre de maisons mobiles, soit 201 pour le parc Langlois et 51 pour le parc Murray, et du nombre de terrains de développement domiciliaires disponibles, c’est-à-dire environ 35 emplacements par parc. L’état de la plomberie et l’emplacement des infrastructures d’aqueduc a aussi une incidence sur le prix de vente déterminé par les propriétaires.

«C’était important, quand on a négocié les règlements d’emprunt, qu’il y ait des emplacements de plus pour réduire la facture des citoyens», précise le maire de Pointe-Lebel, Ghislain Beaudin. En effet, d’après la municipalité, l’achat des parcs par Pointe-Lebel n’occasionnera aucun coût supplémentaire pour les locataires, qui paient déjà environ 70 $ par mois aux détenteurs des terrains. En additionnant la facture d’achat qui sera payée par les propriétaires à même leur loyer mensuel, la taxe d’emplacement et la taxe d’eau, cela devrait équivaloir à la location que payaient déjà les résidents des parcs. Cependant, lorsque la mise aux normes de l’eau potable sera effectuée, une taxe s’ajoutera pour ces citoyens.

Un processus à suivre

Cet envoi des règlements d’emprunt au MAMROT fait suite à la tenue, le 24 septembre, d’une assemblée publique ouverte à la population des deux parcs, ainsi que d’une période d’ouverture des registres, le 26 septembre, pendant laquelle les 252 propriétaires de maisons mobiles avaient la possibilité de manifester leur désaccord par rapport à l’adoption des règlements.

«Étant donné que les propriétaires étaient en accord avec les règlements d’emprunt et qu’aucune objection n’a eu lieu, il restait à envoyer le tout au MAMROT, qui verra si les règlements sont conformes. Ensuite, il reste à obtenir les résultats des études de sol pour voir si les terrains sont contaminés. L’achat est conditionnel à ce qu’on ne trouve pas de contamination», explique le maire.

En obtenant l’accord du MAMROT, la municipalité pourra remplacer les conduites de distribution d’eau potable et de collecte des eaux usées, les stations d’épuration des eaux usées des parcs de maisons mobiles Langlois et Murray ainsi qu’installer une nouvelle alimentation en eau potable pour ces deux parcs à partir de la Ville de Baie-Comeau.

«Il reste les actes notariés, les actes juridiques, les résultats des études en cours. On espère ensuite pouvoir être propriétaire des parcs le 1er janvier 2013. À partir de là, on pourrait aller, au printemps, en appel d’offres, qui sont déjà préparés, pour le parc Murray», soutient M. Beaudin.

Entre temps, la municipalité regarde les solutions temporaires possibles pour que les citoyens du parc Murray aient accès à une eau potable, alors qu’ils sont en avis de non-consommation et de non-utilisation depuis le 13 septembre.

 

Photo : Le maire de Pointe-Lebel confirme que, si tout se passe comme prévu, la municipalité devrait faire l’acquisition des deux parcs de maisons mobiles de son territoire, le 1er janvier 2013, une étape cruciale pour aller de l’avant dans la mise aux normes du réseau d’eau potable. (Le Manic)

 

Partager cet article