Le Drakkar et la LHJMQ en bref…

Par 12:00 AM - 29 novembre 2012
Temps de lecture :

Le Drakkar et la LHJMQ en bref…

 

(É.P.) La troupe de l’entraîneur-chef Éric Veilleux est de retour à la maison vendredi, alors qu’ils recevront la visite de l’Armada de Blainville-Boisbriand, équipe qui s’approche dangereusement des Mooseheads d’Halifax et du premier rang dans la LHJMQ. L’Armada présente la meilleure séquence du circuit Courteau, avec sept victoires à leurs sept dernières rencontres. Ce qui les place à un point de la première position. Par contre, les Mooseheads ont joué deux rencontres de moins que les représentants de la ville de Blainville-Boisbriand.

Dimanche après-midi, ce sera au tour des Remparts de Québec de venir faire un tour sur la Côte-Nord. Il s’agira d’un troisième duel cette saison entre les deux clubs, qui ont divisé les honneurs des deux premières rencontres disputés sur la glace du Colisée Pepsi de Québec. L’équipe de l’entraîneur-chef Patrick Roy est également au cœur d’une belle séquence, avec sept victoires, deux revers et un autre en situation de fusillade lors de leurs dix derniers matchs.

Le coloré dirigeant des Remparts était derrière le banc des Remparts pour un 500e match en carrière, alors que son équipe a remporté la rencontre 6 à 0 contre le Phoenix de Sherbrooke, vendredi dernier.

Le Drakkar se retrouve au quatrième rang, à deux points des diables rouges qui bénéficient de deux matchs en main, c’est pourquoi les rencontres de la prochaine fin de semaine seront très importantes. La semaine dernière, les Nord-Côtiers se retrouvaient au septième rang du classement BMO Mastercard de la ligue canadienne de hockey.

Dimanche, l’organisation du Drakkar invite les gens à apporter leurs petites peluches, à l’occasion du traditionnel match des toutous. Chaque année le Drakkar et plusieurs équipes de la LHJMQ organisent cette activité dans le but de venir en aide à différents organismes dans le besoin.

Mardi le 20 novembre, la ligue canadienne de hockey a nommé Raphaël Bussières à titre de joueur de la semaine au pays pour la période du 12 au 18 novembre. Le numéro 28 avait mérité pareil honneur dans la LHJMQ, alors qu'il avait enregistré 10 points, en trois rencontres lors de cette heureuse séquence.

Par ailleurs, le choix de deuxième ronde du Wild du Minnesota porte à 13 sa séquence de rencontres avec au moins un point. Le dernier match sans point de Raphaël Bussières remonte au 26 octobre, lors d’une visite au domicile du Phoenix de Sherbrooke. Sa fiche de 16 buts et 20 passes depuis le début de la saison le place au 16e rang des meilleurs pointeurs du circuit Courteau.

En plus de bien faire sur la patinoire, le vétéran Francis Turbide performe sur les bancs d’école. Le numéro 11 vient de mériter l’honneur du joueur étudiant du mois d’octobre chez le Drakkar. Il étudie en ce moment en sciences de la nature au cégep de Baie-Comeau.

Avec ses 18 buts, le russe Valentin Zykov domine aisément la colonne des buteurs chez les recrues dans la LHJMQ. Au niveau des points, il se retrouve au deuxième rang des meilleurs pointeurs, avec un total de 30 points, un de moins que Laurent Dauphin, des Saguenéens de Chicoutimi.

L’ancien entraîneur-chef du Drakkar Éric Dubois s’est fait limoger de ses fonctions, dimanche en fin de soirée. Le Titan affichait une fiche de trois victoires et sept revers à leurs dix derniers matchs, lorsque cette décision a été prise.

Allain Saulnier, Anthony Duclair et Alexandre Bélanger sont les récipiendaires des trois étoiles de la semaine Telus dans la LHJMQ.

Le gardien de but Baie-Comois, François Tremblay connait un excellent mois de novembre avec les Foreurs de Val-d’Or. Le cerbère a récolté cinq victoires contre deux revers et maintenu une moyenne de 3,44 en plus d’un pourcentage d’efficacité de 0,897, à ses sept dernières rencontres.

Photo : Francis Turbide a été nommé joueur étudiant du mois d’octobre chez le Drakkar. L’attaquant reçoit son prix des mains de James Laviolette, conseiller pédagogique du Drakkar. Le président Pierre Rousseau était également présent lors de la remise. (Archives Charles-Olivier Boulianne)

 

Partager cet article