Ville de Baie-Comeau : Le plan de développement se concrétise

Par 12:00 AM - 05 février 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – La Ville de Baie-Comeau a précisé son plan de développement industriel et commercial, après avoir prouvé qu’elle pouvait être reliée à Fermont par voie ferrée et démontré sa capacité à accueillir un important projet minier ou métallurgique.

Marlène Joseph-Blais

Au cours des dernières années, la Ville de Baie-Comeau et Innovation et développement (ID) Manicouagan se sont affairés à élaborer davantage le plan de développement des infrastructures, en travaillant sur les possibilités de transport vers le nord de la région, en travaillant sur l’avancement du Projet Prolongement Côte-Nord de Gaz Métro et en rendant disponibles certains sites aux commerces et industries qui pourraient s’installer ici.

C’est le cas, notamment, du site industriel lourd, appelé site A, qui pourrait voir le jour à proximité du parc industriel Jean-Noël-Tessier, situé entre les deux secteurs. Avec une capacité d’accueil de 500 hectares, pouvant être divisés en quatre zones principales, dont une voie d’accès à la route 389 et une zone de traitement du minerai, ce secteur serait destiné à un projet minier ou métallurgique. «S’il arrive un client, la municipalité aura accès à ce site. Le gouvernement ne nous cédera pas le terrain, mais si on a un client, on est capable de justifier la nécessité de l’obtenir», explique le directeur du développement industriel chez ID Manicouagan, Guy Simard.

En parallèle, des analyses préliminaires ont prouvé qu’il est techniquement possible de relier Baie-Comeau à Fermont par une voie ferrée. «Dans tous les volets de notre stratégie, l’une des premières conditions, c’est que ce soit signé avec des clients», rappelle M. Simard. Selon lui, les importants projets, qui pourraient relier tous les sites, sont susceptibles de voir le jour plus tard, entre 2015 et 2017. «C’est un travail qui doit se faire en collaboration avec les entreprises en place. Ils ont besoin d’infrastructures et on a besoin de leurs projet», observe-t-il.

Installations portuaires

Une importante partie du développement industriel consiste en l’aménagement du site C, comprenant un quai pour minéraliers, une aire d’entreposage du minerai ainsi qu’une aire de transformation, qui consisterait en un important attrait permettant de convaincre une minière qui évalue la possibilité de s’installer à Baie-Comeau. Déjà, l’entreprise Argex Titanium a fait parvenir une lettre d’intention à la Ville, lui indiquant que l’emploie du site C conviendrait dans le cadre de son projet visant à exploiter le gisement de fer situé sur sa propriété de Mouchalagane. «Ce que ça signifie, c’est que si leur projet entre en phase de développement, ils souhaitent utiliser le site C pour sortir le minerai», précise M. Simard.

 

Image : Le futur site industriel lourd, appelé site A, serait une extension du parc industriel Jean-Noël-Tessier dont la superficie pourrait s’élever à 500 hectares. (ID Manicouagan)

Partager cet article