InnuRassemble : un contact privilégié entre les jeunes de Pessamit et de Baie-Comeau

Par 12:00 AM - 26 février 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – L’événement InnuRassemble, projet culturel et artistique qui vise le rapprochement des jeunes allochtones et autochtones de la Manicouagan, a été reconduit pour une quatrième année par le Centre des arts de Baie-Comeau, l’école secondaire Uashkaikan de Pessamit et la Commission scolaire de l’Estuaire (CSE).

Julie-Andrée Verville

Du 19 au 21 mars, les jeunes de l’école secondaire Serge-Bouchard (ESSB) et de la polyvalente des Baies noueront des liens avec les élèves de l’école Uashkaikan grâce à un contact par l’art avec, en vedette, la compagnie 360 Mouvements par minute et la formation Radio Radio. «Après le théâtre, la chanson et la littérature, c’est maintenant la danse qui va être au cœur de cette édition», a indiqué le directeur général du Centre des arts, Louis Morin.

En plus de se sensibiliser à l’art et à la culture, les deux peuples participant à l’événement peuvent connecter. Le projet a d’ailleurs fait ses preuves en permettant à la polyvalente des Baies de décrocher un grand prix national Essor et en remportant un prix RIDEAU. «InnuRassemble, c’est une expérience culturelle et éducative commune. L’école a le devoir de favoriser l’estime de soi et le respect des différences. Le projet favorise cela et bien plus. Il aide le rapprochement entre deux communautés. Les prix nationaux reçus sont la preuve du bien fondé et de la nécessité de ce genre d’initiative», a tenu à préciser la directrice de l’école Uashkaikan, Danielle Rousselot.

Des expériences riches

Le 19 mars, la compagnie de danse de Québec, 360 Mouvements par minute, viendra offrir aux jeunes des deux communautés des ateliers de danse de style breakdance et hip hop. Le savoir-faire de ces interprètes pourra aussi profiter à l’Académie de danse de Baie-Comeau et aux Fan-As en soirée. Le lendemain, pour une première fois, les adolescents de Baie-Comeau visiteront ceux de Pessamit directement dans le gymnase de leur école, pour assister au spectacle Takadanser de la compagnie de danse. Les quelque 330 élèves sur place auront ensuite l’occasion de côtoyer les artistes et de discuter autour d’un goûter.

Place à la musique, le jeudi 21 mars au Centre des arts de Baie-Comeau, avec le spectacle de Radio Radio, un groupe qui se démarque par ses airs accrocheurs et rythmés à saveur hip hop, folklore et funk, teintés d'électro. Plus de 350 élèves seront du rendez-vous et pourront bouger au gré des morceaux de cette formation qui atteint de plus en plus de jeunes. Encore une fois, les participants pourront échanger avec les artistes invités.

Question de permettre à des participants d’InnuRassemble une incursion dans l’univers du spectacle, une quinzaine d’élèves des deux communautés ont eu droit à un atelier sur les métiers des arts de la scène, les 14 et 15 février, avec deux artisans locaux de la sonorisation et de l’éclairage et anciens élèves de la polyvalente des Baies, Simon Philibert et Julien Perron Gaudreault. Leur formation se poursuivra lors du test de son de Radio Radio et de la visite des coulisses de la salle de spectacle du Centre des arts. «Avec InnuRassemble, il y a bien des surprises en cours de route. Les jeunes qui le vivent ont un moment propice pour créer des liens. On découvre que les deux communautés ne sont pas si différentes finalement», a constaté l’animatrice à la vie spirituelle et à l’engagement communautaire (AVSEC) à la CSE, Marie-Josée Dion.

 

Photo : Les membres du comité organisateur d’InnuRassemble et quelques partenaires du projet se sont réunis, hier, pour lancer la 4e édition de l’événement culturel et artistique visant le rapprochement des communautés de Baie-Comeau et de Pessamit. On reconnaît Louis Morin, Alain Aubé, Marjolain Dufour, Serge Jauvin, Guilaine Lévesque, Ginette Côté, Éric Michaud, Johanne Munger, Denis Villeneuve, Marie-Josée Dion, Danielle Rousselot, Renée Longuépée et Marielle-Dominique Jobin. (Le Manic)

Partager cet article