Boréal Loppet Hydro-Québec : Les fondeurs étaient nombreux pour la neuvième édition

Par 12:00 AM - 07 mars 2013
Temps de lecture :

Forestville – C’est encore une fois dans des conditions météorologiques plutôt particulières que s’est tenue, samedi dernier, la neuvième édition du Boréal Loppet, la plus longue distance skiable en un jour au Québec, qui était offerte en 60 km style libre ou classique.

Shirley Kennedy et Éric Poirier

Température près du point de congélation et neige soutenue sont venues compliquer la tâche des organisateurs et des fondeurs, ces derniers ayant cependant très bien répondu à l’appel du comité organisateur en se présentant en grand nombre à l’évènement, qui a tout de même attiré 250 skieurs.

Sur la distance reine (60 km), Luc Tremblay (Laterrière) chez les hommes et Louise Martineau (Rimouski) chez les femmes ont remporté l’épreuve en style libre. Notons l’excellente deuxième position de Patrick Bellemare de Baie-Comeau chez les hommes, tout comme Marie-Claude Letarte chez les femmes. Du côté du style classique, Yves St-Louis (Forestville) ainsi que Catherine Hudon (Baie-Comeau) en ont enlevé les grands honneurs de la compétition. Le fondeur baie-comois Ian Beaulieu a bien fait en terminant au troisième rang du cumulatif.

Dans l'épreuve du 27 km, Dominic Lessard-Bolâtre (Baie-Comeau) chez les hommes et Sara Gagnon-Chénier (Sept-Îles) chez les femmes ont levé les bras sur la plus haute marche du podium en style libre. Yves Cormier et Roland Morin complètent le podium baie-comois. Chez les femmes, Danielle Pedneault, de Pointe-aux-Outardes et Marie-Claire Lévesque de Baie-Comeau ont respectivement terminé deuxième et troisième. Samuel Gauvin (Baie-Comeau) de même que Nancy Therrien (Forestville) les ont imités en style classique. L’athlète Raymond Gagné termine au troisième rang du classement général chez les hommes.

Lors de la course de 13 kilomètres de style libre, André Tremblay et Patrick Lévesque complètent le podium dominé par un fondeur natif de Sherbrooke. En style classique, le Baie-Comois Yves Poirier a récolté la médaille d’argent du côté masculin, tandis que Françoise Trudel a récolté le bronze.

Dans le sept kilomètres de style libre, les fondeurs Jean-Simon Lajoie, Marie-Josée Paradis et Marie-Soleil Deschênes, tous originaire de Baie-Comeau, ont formé le triplé gagnant. Pendant ce temps Alex Lefrançois triomphait dans la distance du 3,5 kilomètres.

 «Nous sommes extrêmement fiers des 150 bénévoles impliqués de près ou de loin, ils font un travail incomparable pour en arriver à une qualité d’évènement comme celui-ci. Grâce à eux, on peut déjà se préparer pour la 10e édition qui aura lieu quelque part en 2014», soutient Dave Delaunay, un des initiateurs de l’évènement, qui agit également à titre de président du comité organisateur.

Photo : Dans la catégorie du 60 km classique chez les 18 à 39 ans, le gagnant est Yves St-Louis de Forestville, qui a complété le parcours en quatre heures, 12 minutes et 50 secondes. Il pose en compagnie du récipiendaire de la troisième place, Ian Beaulieu de Baie-Comeau, accompagné de son enfant. Le médaillé d’argent Daniel Fortin de Lac-Kénogami était absent lors de la remise des médailles. Le député de René-Lévesque, Marjolain Dufour, effectue la remise du prix aux deux hommes. (Journal Haute-Côte-Nord)

Partager cet article