Le Drakkar complète le balayage face au Phoenix

Par 12:00 AM - 02 avril 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Après avoir dominé les Sherbrookois lors des deux premiers affrontements, le Drakkar a continué son travail de démolition mardi et mercredi dernier en signant deux victoires convaincantes au compte de 8 à 2 et 5 à 2 dans les matchs trois et quatre, pour finalement s’assurer une place en quart de finale des séries éliminatoires de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). 

Éric Poirier

Même si plusieurs avaient prédit une victoire du Drakkar au premier tour, certains pensaient que le Phoenix allait offrir une meilleure opposition aux hommes de l’entraîneur-chef Éric Veilleux, en levée de rideaux des séries d'après saison. En tout, les Nord-Côtiers auront marqué un total de 27 buts, contre seulement sept pour l’équipe d’expansion, qui représentait une belle surprise, par sa présence dans la présente danse printanière. Le nombre de filets inscrits lors de la première ronde par la formation baie-comoise représente un sommet jusqu’ici dans le circuit Courteau.

Au travers des quatre victoires inscrites face au Phoenix, les amateurs devront retenir que la contribution de tous aura été un facteur déterminant. Dans le premier match, le trio composé de Petr Straka, Carl Gélinas et Raphaël Bussières avait sonné la charge. Dans le second duel, Bussières avait de nouveau été dominant comme le témoigne sa récolte de quatre points. Son confrère Petr Straka n’avait rien à lui envier et que dire de la performance du jeune Gabryel Paquin-Boudreau. Lors du troisième affrontement, Jérémy Grégoire a été sublime, en réalisant un tour du chapeau (trois buts), en plus de se faire complice à deux reprises. Félix Girard avait lui aussi bien fait en inscrivant un but et deux passes, lors du premier match à domicile de l’histoire du Phoenix en série éliminatoire. Le lendemain, Petr Straka retrouvait son aplomb en inscrivant à quatre reprises son nom sur la feuille de pointage, tandis que son compagnon européen, Valentin Zykov, touchait la cible à deux reprises.

Au-delà des points, les Banville, Jodoin, Ranger, Imama, Vanier et compagnie ont dérangé l’adversaire à outrance. Malgré une première sortie difficile, la défensive du Drakkar a vite retrouvé son aire d’allée. Que ce soit grâce à Alexandre Chênevert, avec son efficacité défensive, qui lui a valu une nomination pour le Gala des Rondelles d’Or, qui se déroulera ce soir, à Maxim Lamarche pour son apport à l’offensive du Drakkar et à Dominic Poulin qui continue d’envoyer des rondelles au filet, comme le demande si bien son entraîneur-chef, le Phoenix n’avait aucune chance. Pour compléter ce tour d’horizon, le cerbère Philippe Cadorette a bien fait devant son filet, n’accordant que sept buts aux Sherbrookois en quatre rencontres, affichant une moyenne de but alloué à 1,75 et un pourcentage d’efficacité s’élevant à 0,926.  

Le hockey est un travail d’équipe et ce petit résumé représente bien la prestation des Nord-Côtiers lors des quatre premières rencontres des séries 2013. Tout au long de celles-ci, le Drakkar a tenu au silence les meilleurs éléments du Phoenix, tout en empêchant Jacob Gervais-Chouinard d’être un facteur déterminant, quoiqu’il n'ait pas mal fait dans les circonstances, laissé à lui-même plus souvent qu’à son tour.

Photo : Après la ronde huitième de finale de la LHJMQ, le nom du vétéran Petr Straka se retrouve en tête des compteurs chez le Drakkar et au quatrième rang du circuit avec un cumulatif de quatre buts et sept passes pour 11 points en quatre rencontres. (Archives Charles-Olivier Boulianne)

Partager cet article