Série Tigres – Drakkar : Prise deux

Par 12:00 AM - 02 avril 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Il y a presqu’un an, jour pour jour, que le Drakkar avait réalisé l’une des plus grandes surprises des séries éliminatoires 2012, en éliminant en quatre rencontres les Tigres de Victoriaville qui avaient récolté un total de 94 points au terme de la saison régulière, 31 de plus que la formation nord-côtière de l’époque. Bien que quelques joueurs aient changé de camp lors de la dernière année, il n’en reste pas moins que certains ont été victimes de cette élimination hâtive et ils voudront certainement la venger lors de cette deuxième ronde éliminatoire 2013.

Éric Poirier

Tous se souviennent de ce revirement de situation incroyable, qui avait propulsé le Drakkar en quart de finale l’an dernier. Bien des aspects ont changé depuis. L’une des choses importantes est en rapport au rôle de chacun des deux clubs. L’an dernier, les Tigres étaient les favoris et plusieurs observateurs voyaient ces derniers comme l’une des équipes favorites pour rivaliser contre les puissants des Sea Dogs de Saint John, champions des séries éliminatoires lors des deux dernières campagnes. Cette saison, c’est complètement le contraire, puisque le Drakkar est perçu par plusieurs, comme l’une des meilleures équipes du circuit Courteau.

Les Nord-Côtiers viennent de conclure une série sans trop d’histoire contre le Phoenix de Sherbrooke. Du côté des Tigres, ils ont réalisé l’une des deux importantes surprises du premier tour (l’autre étant la victoire en six rencontres des Olympiques de Gatineau sur l’Océanic de Rimouski), en éliminant en cinq matchs les Wildcats de Moncton, qui représentaient l’une des bonnes formations de la LHJMQ. À l’image du Drakkar l’an passé, «David a éliminé Goliath» et ils arriveront en ville avec un objectif en tête, soutirer une douce revanche sur l’année dernière.

S’ils ont éliminé les Wildcats, l’entraîneur-chef Yanick Jean et ses troupes peuvent dire un énorme merci au gardien Brandon Whitney qui a, en quelque sorte, été l’une des grandes vedettes de l’étape des huitièmes de finale, réalisant deux blanchissages en cinq rencontres, en plus de présenter un impressionnant pourcentage d’efficacité de 0,951.

Pour le reste, les Tigres représentent un beau défi pour les hommes de l’entraîneur-chef Éric Veilleux. L’offensive des représentants de la ville de Victoriaville est dirigée par Philippe Maillet, Angelo Miceli et Philippe Halley qui ont connu une excellente saison, en terminant tous les trois en tête des compteurs de l’équipe des Bois-Francs. Les trois hommes ont bien fait en fin de saison, et ce, malgré le transfert de Phillip Danault aux Wildcats de Moncton. En défensive, Jonathan Diaby et Petr Sidlik représentent les principales forces des Tigres.

Photo : Pour s’assurer d’une place en demi-finale, le capitaine Félix Girard et ses coéquipiers devront garder les bonnes habitudes de la saison et des affrontements contre le Phoenix, en plus de résoudre le mystère du cerbère des Tigres, Brandon Whitney. (Archives Charles-Olivier Boulianne)

 

Partager cet article