Les installations de Kruger renaîtront

Par 12:00 AM - 15 mai 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Près de six ans après que Kruger ait procédé à la fermeture de la Scierie Manic, située à Ragueneau, l’entreprise Sani-Manic redonnera vie à ces installations à la suite de l’acquisition, le 3 mai, du terrain de 1 516 023 mètres carrés et tous les bâtiments qui s’y trouvent.

Marlène Joseph-Blais

Les infrastructures seront divisées en trois sections ayant chacune une vocation bien distincte. L’entreprise acquéreuse utilisera une portion des bâtiments pour ses propres activités, à des fins d’entreposage, de traitement, de recyclage et de revalorisation de matières. «C’est l’espace offert qui a poussé l’entreprise à faire cette transaction. Le potentiel d’entreposage est immense, c’est un parc industriel», indique le directeur de Sani-Manic Côte-Nord, Luc Dionne. Pour le moment, il n’est pas question de procéder au déménagement de bureaux, mais plutôt de profiter de ces entrepôts dans une optique de croissance.

La seconde partie des installations acquises devrait être louée à une entreprise qui possède déjà un pied à terre à Baie-Comeau. «Des pourparlers sont en cours avec des entreprises intéressées à s’installer ici. Pour le moment, on ne peut en dire plus parce qu’il reste des détails à régler», mentionne M. Dionne.

Transformation à prévoir

Concernant le troisième usage du terrain et des bâtiments acquis, Sani-Manic travaille présentement en collaboration avec Innovation et développement (ID) Manicouagan afin de permettre à un nouveau joueur œuvrant en deuxième ou troisième transformation dans le secteur forestier de s’installer à Ragueneau. «On ne parle pas d’une scierie, mais de quelque chose qui pourrait être complémentaire à Résolu», précise le directeur du développement industriel chez ID Manicouagan, Guy Simard.

«L’important, c’est que les installations aient été achetées. Kruger n’était pas prête à développer à cet endroit. Peu importe qui est l’acquéreur, pour nous c’est une belle nouvelle parce que ça pourrait apporter un développement économique à Ragueneau», ajoute Guy Simard, spécifiant toutefois que les nouveaux joueurs du secteur industriel pouvant s’établir dans la Manicouagan seraient davantage attendus en 2014.

Les nouveaux joueurs avec lesquels des discussions ont été entreprises ne sont pas les mêmes que ceux qui ont démontré de l’intérêt pour les sites industriels lourds situés à Baie-Comeau, principalement destinés aux projets miniers et minéraliers. «Tout est lié présentement, affirme M. Simard. Il y a des choses sur lesquelles on travaille qui pourraient nous différencier des autres endroits et nous permettre d’attirer des entreprises.»

Utilisation dès cet été

Une entreprise sous-traitante sera sur place dès le mois de juin afin d’effectuer le démantèlement des équipements qui servaient à la scierie, si bien que le nouvel usage des infrastructures pourrait être effectif au cours des prochains mois. «Dans le courant de l’été, on devrait commencer à l’utiliser. Je dirais qu’il y a environ 75 % des équipements de Kruger qui sont toujours sur place. Il faut terminer de vider l’endroit avant tout», soutient Luc Dionne.

Le maire de Ragueneau, Claude Lavoie, avait aidé Sani-Manic à entrer en contact avec Kruger, dans le but de faire progresser le dossier pour qu’il mène à une transaction. «Ça faisait quelques mois qu’on en discutait. Dépendamment de ce qu’ils vont faire avec l’endroit, ça pourrait créer de l’emploi dans la municipalité et c’est une bonne nouvelle», dit-il.

Photo : Archives/Kruger

Partager cet article