Un week-end de rêve pour Naya et Laura-Charlie

Par 12:00 AM - 26 juin 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – De retour depuis plus d’une semaine, d’un tournoi de hockey de niveau atome AAA entièrement réservé aux joueuses de hockey féminin, Naya Samuel et sa compatriote Laura-Charlie Fournier ont vécu une expérience unique, qui restera sans doute gravée à jamais dans leur mémoire.

Éric Poirier

«Malgré la route, il s’agit d’une belle expérience à vivre», citait d’entrée de jeu la maman de Laura-Charlie Fournier, Guylaine Delarosbil. Lors de ce rendez-vous présenté à Kingston, en Ontario, les deux athlètes baie-comoises s’alignaient avec la formation Ontario Center Prospects. En levée de rideau, chacune des douze équipes présentes était assurée de jouer un minimum de quatre rencontres lors de la ronde préliminaire. Par la suite, six clubs avaient la chance de poursuivre l’aventure, dans le but de lutter pour l’obtention des différentes médailles remises au terme du championnat.

Pour ce qui est de l’Ontario Center Prospects, les joueuses se sont assurées d’une place pour la finale consolation, en vertu d’une fiche de deux victoires et deux revers. Cette fiche a permis au regroupement de terminer au sixième rang et d’affronter la cinquième position afin de ravir le titre de la finale consolation. Dans cette cinquième et dernière rencontre de la fin de semaine, la gardienne baie-comoise, Naya Samuel, s’est dressée tel un mur devant son filet, réalisant un blanchissage, dans une victoire de 1 à 0, acquise lors de la période de prolongation, permettant ainsi à l’Ontario Center Prospects de conclure la compétition avec la conquête de la médaille de bronze.

Naya et Laura-Charlie se démarquent

Les deux Baie-Comoises ont trouvé le moyen de retenir l’attention lors de ce périple à Kingston, en Ontario. Dans un premier temps, la portière Naya Samuel a été sans faille tout au long du week-end. Auteure d’un bilan de trois victoires contre deux échecs, la passionnée de hockey, âgée de 11 ans seulement, a été élue l’étoile du match lors de la troisième rencontre. Elle est revenue à la charge deux rencontres plus tard, en remportant la plaque honorifique remise à l’athlète par excellence de la compétition.

«Je suis contente de la tenue de Naya là-bas sur la patinoire et en dehors de celle-ci. De plus, au niveau personnel, j’ai été surprise de voir à quel point elle s’est bien adaptée, car pour une première fois, elle jouait uniquement avec des filles, en plus de se retrouver dans un environnement anglophone», relatait Vaïla Proulx, mère de Naya Samuel. Quelques invitations ont d’ailleurs été lancées à la gardienne baie-comoise. «Une équipe de Toronto a approché Naya pour du hockey d’été l’an prochain. Des tournois à Drummondville Toronto et Kingston pourraient alors être présentés», ajoutait-elle.

De son côté, Laura-Charlie Fournier a également bien fait lors de la fin de semaine. «Elle s’est bien débrouillée et elle s’est révélée comme l’une des bonnes joueuses de la formation», mentionnait la mère de Laura-Charlie, qui a récolté une passe lors du premier match. «C’était vraiment hot! Le fait de jouer avec seulement des filles c’est différent, mais c’est bien plaisant. Ce tournoi m’a donné une plus grande confiance en moi», indiquait Laura-Charlie, lors de son retour sur la Côte-Nord.

Naya Samuel entretenait un discours semblable face à cette première expérience exclusivement féminine. «J’ai trouvé ça le fun de seulement jouer avec des filles! Le jeu est moins robuste et le hockey est différent. Mais malgré tout, j’aime bien jouer avec les gars», notait la gardienne de but en terminant.

Photo : Les hockeyeuses Laura-Charlie Fournier et Naya Samuel montrent avec fierté la médaille de bronze récoltée lors d’un tournoi de catégorie atome AAA féminin, présenté à Kingston, en Ontario, il y a une dizaine de jours. (Georges Fournier)

 

Partager cet article