Une année record pour la SADC Manicouagan

Par manic_admin_site
Une année record pour la SADC Manicouagan

Baie-Comeau – Lors de son assemblée générale annuelle, tenue le 20 juin, la Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) de Manicouagan a dressé un bilan très positif de l’année 2012-2013, qui s’est révélée comme étant la meilleure depuis sa création, avec des investissements de plus de 1 million (M) de dollars ($) grâce à ses fonds.

Julie-Andrée Verville

La SADC croit que son nouveau lieu d’affaires au centre-ville du Plateau, où elle a emménagé en octobre 2012 et qui est teinté de sa nouvelle image, a certes eu un impact positif sur ses résultats. En 2012-2013, les sommes investies par la Société, soit précisément 1 022 833 $, ont été consenties pour le financement et l’accompagnement des entreprises de la région, permettant le démarrage, l’acquisition et l’expansion de neuf d’entre elles ainsi que la consolidation de six autres.

Au total, 18 prêts ont été demandés et octroyés. «C’est la troisième fois en cinq ans que nous atteignons de nouveaux sommets en investissant 225 000 $ de plus en moyenne par année pour soutenir les entreprises», a précisé la présidente du conseil d’administration de la SADC de Manicouagan, Vivianne Richard. En 2013, dans une proportion de 44 %, les investissements ont été réalisés dans le domaine de la construction, alors que 21 % des sommes ont été allouées au commerce au détail, 13 % aux services professionnels, 12 % à l’hébergement et à la restauration, 8 % à la fabrication et 2 % au transport et à l’entreposage.

Levier économique

De ces investissements, 822 833 $ ont été attribués dans le cadre du fonds régulier. Le prêt moyen se chiffrait à 82 000 $ en 2012-2013, en hausse de 20 000 $ relativement à l’année précédente. Un montant de 200 000 $ a été octroyé à huit entrepreneurs de moins de 35 ans dans le cadre du fonds Stratégie jeunesse. Depuis cinq ans, 90 % des jeunes qui ont profité de ce fonds sont toujours en affaires. «L’impact global de ses interventions a permis de créer et/ou maintenir 143 emplois et a généré des investissements de 6,2 M$ dans le milieu», a fait remarquer le directeur général de la SADC, Martin Ouellet.

En développement économique et local, la SADC a consacré près de 60 000 $ pour susciter des investissements totaux de 300 000 $, en s’engageant de plusieurs façons au sein de quinze projets de la région desservie. La Manicouagan interculturelle, projet du Centre Émersion, le Sommet sur la recherche nord-côtière Pierre-Frenette, organisé dans la foulée du 15e anniversaire de la Corporation des services universitaires du secteur ouest de la Côte-Nord, et Prends le champ, d’Écobois Manicouagan, sont les projets majeurs soutenus par la SADC en 2012-2013.

Pour le premier trimestre de l’année en cours, la Société a déjà autorisé plus de 430 000 $ pour des projets d’entreprises. Quelque 35 000 $ sont confirmés pour soutenir des initiatives diverses, dont celles de la Corporation église Sainte-Amélie … ouverte à la vie, d’engager une guide, bachelière en tourisme, loisir et culture, et le plan de relance du Parc Nature de Pointe-aux-Outardes. Le portefeuille d’actifs de la Société représentait, au 31 mars 2013, plus de 2,5 M$ en prêts pour 53 clients de la Manicouagan.

Objectifs 2013-2014

Voyant des signes de ralentissement dans l’économie manicoise et mondiale, la SADC a initié une planification territoriale concertée avec d’autres partenaires du milieu. «Par une approche prospective, nous prévoyons livrer aux leaders de la MRC un état de situation et une analyse qui détermineront nos vecteurs et nos leviers locaux pour réussir notre objectif de diversification économique», a ajouté Mme Richard.

Pour l’année en cours, la SADC souhaite prêter plus d’un million $ grâce à son fonds d’investissement, en plus de 125 000 $ par le biais du fonds Stratégie jeunesse. Elle devrait injecter 40 000 $ dans le développement économique et local. De nouveaux outils seront mis en ligne pour les entrepreneurs et plusieurs actions seront posées pour soutenir l’industrie touristique et ainsi diversifier l’économie de la région.

 

Photo : Le directeur général de la Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) de Manicouagan, Martin Ouellet, a souligné l’aide apportée à bon nombre d’entrepreneurs au cours des dernières années, notamment à Marie-Claude Lévesque, fondatrice de Transformation des métaux du Nord, qui a elle-même remercié l’équipe qui l’a accompagnée tout au long de sa démarche. (Le Manic)

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des