Un engagement qui ne s’essouffle pas

Par 12:00 AM - 01 août 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Au même titre que huit autres cyclistes, le Dr Laurent Camiré participe pour une dixième fois à la Randonnée Vélo Santé – Alcoa. Du 23 au 25 août, il pédalera à nouveau pour soutenir une cause qui lui est chère et à laquelle il est demeuré fidèle pendant une décennie.

Marlène Joseph-Blais

Quand le projet a commencé à prendre forme, il y a dix ans, le Dr Camiré a rapidement accepté l’invitation de ses collègues, dans le but d’amasser des fonds pour la Fondation du Centre de santé et de services sociaux de Manicouagan (CSSSM). «Dès que l’idée a été lancée, j’ai donné mon nom. Je n’étais pas le cycliste le plus assidu du groupe, mais j’avais commencé à faire des longues distances et le projet m’a motivé à continuer», raconte-t-il. L’événement a gagné en importance depuis cette époque, si bien qu’il rassemblera 79 cyclistes cette année, soit deux fois plus qu’à ses débuts, et qu’on s’attend à atteindre le million de dollars récoltés depuis la toute première édition.

Cap sur la santé

Omnipraticien œuvrant au Centre de médecine familiale du secteur est de Baie-Comeau, M. Camiré est bien placé pour comprendre l’importance du projet santé rattaché à l’événement cycliste. Cette année, la levée de fonds des participants est destinée à l’acquisition d’équipements pour les services de pédiatrie et de gériatrie du CSSSM. «Ça permet aux spécialistes de rendre des services et ça évite aux patients de se déplacer à l’extérieur», indique celui qui, pendant ses nombreuses années de pratique à l’hôpital Le Royer, a vu plusieurs appareils être installés, dont un colonoscope et des échographes.

En dix ans, il reconnaît que l’activité bénéfice a pris beaucoup d’ampleur. En plus du nombre de cyclistes qui a bondi, les montants amassés sont plus importants, puisque les donateurs individuels et les entreprises demeurent engagés. «L’intérêt est resté depuis le début. Il y a des nouveaux cyclistes, mais beaucoup d’autres qui restent depuis plusieurs années. C’est aussi une belle rencontre la Randonnée, c’est un beau moment passé en groupe», observe le médecin. D’ailleurs, depuis quelques années, il a la chance de participer à l’événement en compagnie de son fils, Julien, qui en sera à sa septième édition en 2013.

Le Dr Camiré rappelle que la Randonnée Vélo Santé – Alcoa poursuit un second objectif, celui de promouvoir le déploiement de pistes cyclables sécuritaires dans la région touristique de Manicouagan, et ce, en appuyant financièrement la Corporation Véloroute des Baleines, à laquelle on remet annuellement 5 % des dons récoltés par les cyclistes. «C’est un dossier qui progresse. On voit qu’à certains endroits, les accotements sont plus larges, mais il reste beaucoup de travail à faire», observe-t-il.

À moins d’un mois de l’événement, le médecin compte profiter du dernier droit pour continuer l’entraînement dans ses temps libres. «J’avoue que je suis loin d’être le cycliste le plus rapide, mais ce n’est pas ça le but! Ça nous motive à garder la forme et c’est un défi en même temps. Dans notre peloton, on s’amuse et on jase», relate le Dr Camiré, adepte de vélo depuis près d’une trentaine d’années. À l’aube d’une dixième participation, il annonce qu’il devrait être du rendez-vous lors des prochaines éditions également. «Tant que la santé me le permettra, je serai là», conclut-il.

 

Photo : Le Dr Laurent Camiré est l’un des neuf participants qui sera de la Randonnée Vélo Santé pour une dixième année consécutive, du 23 au 25 août. On l’aperçoit ici sur son vélo, alors qu’il complétait l’une des étapes de l’édition 2012.  (Archives Le Manic)

Partager cet article