Gilbert Hervieux vous invite Au pays des Innus

Par 12:00 AM - 08 août 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – La première représentation du long-métrage Au pays des Innus, réalisé par un membre de la communauté de Pessamit, Gilbert Hervieux, se tiendra le 13 août à 14 h, au centre communautaire, dans le cadre des activités spéciales de la Fête des Innus.

Marlène Joseph-Blais

Les gens qui visionneront le film reconnaîtront peut-être M. Hervieux, qui, en plus d’en avoir imaginé le concept, y incarne le seul et unique rôle. Au cours des dernières années, cet homme a partagé sa vision de la communauté de Pessamit et de la culture innue en général, en animant un circuit dans le parc d’aventures maritimes du Jardin des glaciers. Pendant environ deux heures, il s’adressait aux visiteurs en leur racontant la venue des premiers habitants sur la Côte-Nord, la façon dont ils se sont adaptés à la température ainsi que les moyens qu’ils ont trouvés pour se loger et s’alimenter, entre autres.

C’est cette discussion avec le public qu’il transpose dans son œuvre, permettant à ceux qui la visionneront d’avoir l’impression qu’on s’adresse directement à eux. «Je parle autant de mon histoire personnelle que des coutumes ancestrales des Autochtones. Par exemple, je raconte que, pendant l’hiver, les Innus montaient au nord et trouvaient des moyens de survivre dans la forêt malgré la température. Ils chassaient en cours de route et revenaient au printemps», relate le cinéaste.

Faire rayonner les Innus

En produisant Au pays des Innus, Gilbert Hervieux espère parvenir à mieux faire connaître sa culture. «C’est surtout pour que les jeunes connaissent et développent un intérêt pour la culture autochtone», dit-il. Son souhait est que le long-métrage soit un jour diffusé dans les écoles primaires, secondaires ainsi qu’au cégep. «Ça s’adresse à tout le monde, de jeune à assez âgé. Ça m’intéresserait peut-être de projeter au festival du film Cinoche, si j’arrive à connaître les rouages de l’organisation et à faire accepter le film», indique celui qui souhaite également organiser une projection à l’Ouvre-Boîte culturel à l’automne.

C’est de façon indépendante que ce résident de Pessamit a mené à bien son projet. Non seulement il n’a pas reçu d’aide financière, mais il a lui-même écrit le scénario, en plus de réaliser et de produire le long-métrage. Jérôme Labbé, Laurent Mackenzie, Mélissa Marcil et Pierre Vachon lui ont toutefois apporté leur aide dans certains aspects techniques du film. Le tournage s’est déroulé de 2011 à 2012 sur le territoire innu Nitassinan, dans le secteur de Baie-Comeau.

 

Photo : Gilbert Hervieux présente le long-métrage Au pays des Innus, qu’il a réalisé dans le but de faire connaître la culture autochtone et les coutumes ancestrales apprises par son père. (Le Manic)

Partager cet article