Paramanic International : François Gariépy est accusé de vol et de supercherie

Par 12:00 AM - 20 août 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Le fondateur et ancien président de Paramanic International, François Gariépy, a formellement été accusé, le 1er août, d’avoir volé 13 784 $ à cette organisation et de l’avoir frustrée de cette somme par la supercherie ou le mensonge.

Marlène Joseph-Blais

Le prévenu, qui est désormais domicilié à Montréal, doit comparaître au palais de justice de Baie-Comeau le 23 septembre. Les faits qui lui sont reprochés se seraient déroulés entre le 3 juillet 2012 et le 31 octobre de la même année. En vertu des actes dont il a est accusé, François Gariépy est passible de deux peines d’emprisonnement, l’une pouvant atteindre 10 ans et l’autre 14 ans, puisque les montants en jeu sont supérieurs à 5 000 $.

Rappelons que, au début du mois de novembre dernier, François Gariépy avait quitté la Côte-Nord et abandonné une autre entreprise qu’il avait fondée, Biosphère Télévision, sans aviser ses employés. Parallèlement, Paramanic International, dont la direction générale avait été confiée à Isabelle Gariépy plusieurs mois auparavant, déposait une plainte pour vol et fraude à la Sûreté du Québec, le 30 octobre 2012. Quelques jours après que son absence ait été médiatisée, François Gariépy avait repris contact avec Paramanic International et avait expliqué ses gestes sur plusieurs tribunes. Il avait alors reconnu avoir «emprunté» de l’argent dans le compte de l’organisation, mais s’était justifié en qualifiant l’acte de légal, bien que non éthique.

 

Photo : Archives Le Manic

Partager cet article