Dame nature complique la tâche des compétiteurs

Par 12:00 AM - 17 septembre 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – La neuvième édition estivale du Raid Manicouagan avait lieu le samedi 14 septembre, dans les nombreux sentiers situés près de la communauté de Pessamit. En tout, une douzaine d’équipes et six compétiteurs en solo ont participé à l’une des deux épreuves au programme de la journée, soit le Grand Raid et le Ti-Raid.

Éric Poirier

Cette année, les principaux organisateurs, Myriam Chênevert et Jimmy Tremblay, accompagnés par plusieurs bénévoles, ont opté pour un territoire inexploré. En effet, les deux courses de la journée étaient présentées dans un véritable labyrinthe de chemins, donnant quelques maux de tête à certains participants, lors de la réception des différentes cartes, à quelques heures du coup d’envoi du Raid Manicouagan 2013.

Le premier signal de départ de la journée a été donné à 8 h 34, pour les participants du Grand-Raid, qui ont eu à franchir un parcours de plus de 70 kilomètres relié par différents points de contrôle (PC), en se déplaçant en canot, en vélo et à la course à pied. En plus de l’épreuve en elle-même, les compétiteurs ont été soumis cette année à une forte pluie et à une température dépassant de très peu le point de congélation.

C’est finalement après 6 h 50 d’efforts que les premières équipes ont pointé le bout du nez à la ligne d’arrivée. Fidèles à leur réputation, le duo Spin Sports & Plein air, composé de Patrick Bellemare et Ian Beaulieu, ainsi que le solo appelé les Freds Fournier, avec comme seul athlète Fred Fournier, ont tous été déclarés grands gagnants de la compétition, dans l’épreuve du Grand Raid. Sur la troisième marche du podium (comme deux formations se retrouvaient au premier rang, il n’y avait pas de deuxième position), on retrouve le RPM du Sports-Experts (Pierre-Marc Robinson et Éric Poirier), avec une montre indiquant sept heures et 22 minutes. Du côté féminin, la palme est revenue aux StumpJumpeuses (Marilène Larocque et Geneviève Marchand), avec un temps de sept heures et 56 minutes.

Pour ce qui est du Ti-Raid, les disciplines demeuraient les mêmes. La seule différence est en lien avec les distances parcourues, qui sont moins élevées qu’au Grand-Raid. La journée a permis à Marie-Hélène Rousseau et Julien-Carl Bruneau, représentants la «Grosse caille et Tite caille», de monter sur la plus haute marche du podium, pour ce qui est du concours disputé en équipe. Seul, Marco Proulx (Solo-1), a été le plus rapide en 2013, en complétant le défi en trois heures. Il a été suivi de près par David Bellavance (Bellay), qui a pris 30 secondes de plus pour parcourir la distance. Mélanie Lévesque peut également être fière de son accomplissement. Celle qui donne un bon coup de main à l’organisation a décidé pour cette neuvième édition de réaliser seule le défi et elle peut dire mission accomplie, puisqu’elle a conclu le trajet en trois heures et 42 minutes.

Photo : Fred Fournier (Freds Fournier), en solo, ainsi que Patrick Bellemare et Ian Beaulieu (Spin Sports & Plein air), en duo, ont terminé sur la haute marche du podium, à l’issue de l’épreuve du Grand-Raid, présentée samedi dernier, dans le cadre de la neuvième édition estivale du Raid Manicouagan. (Le Manic)

 

Partager cet article