L’adjoint parlementaire se montre ravi de sa visite en sol nord-côtier

Par 12:00 AM - 17 septembre 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – L’adjoint parlementaire de la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport (Mme Marie Malavoy), M. Sylvain Pagé, était de passage sur la Côte-Nord la semaine dernière, dans l’optique de poursuivre sa tournée québécoise, qui s’est mise en branle à la fin du mois de juin, visant à faire l’élaboration de la nouvelle politique nationale du sport, du loisir et de l’activité physique.   

Éric Poirier

Jeudi le 12 septembre, M. Sylvain Pagé et son équipe étaient présents à Baie-Comeau pour une huitième consultation provinciale visant à connaître les réalités des 17 régions du Québec, à quelques mois du dévoilement de la prochaine politique nationale. L’objectif de sa visite dans la région était de rencontrer différents intervenants actifs dans les domaines du sport et du loisir sur la Côte-Nord et d’écouter leur opinion sur le livre vert appelé «Le goût et le plaisir de bouger : vers une politique nationale du sport, du loisir et de l’activité physique». Lors de cette journée de consultation échelonnée sur quelques heures, plusieurs idées sont venues agrémenter la visite de M. Pagé et c’est pourquoi il voit cette dernière d’un très bon œil.

Les enjeux régionaux

Le principal intéressé a retenu un bon nombre d’initiatives très intéressantes lors de son périple à Baie-Comeau et, au-delà de celles-ci, il a été en mesure de réaliser que la Côte-Nord est soumise à quelques réalités compromettantes, qui gênent parfois le développement de certains athlètes. «Les très grandes distances que vous avez à parcourir, non seulement à l’intérieur de votre vaste région, mais également quand vous avez à vous déplacer à l’extérieur, ainsi que les coûts engendrés par de tels déplacements représentent un certain problème pour les gens de la Côte-Nord et nous en sommes conscients», dictait M. Pagé, mis au courant de cette difficulté nord-côtière.

Le souhait de développer davantage la Route Verte, tant pour le tourisme que pour les adeptes des sports cyclistes, le renouvellement éventuel de l’entente spécifique avec la Côte-Nord, qui vise à supporter les régions éloignées, ainsi que la possibilité qu’une entente soit imposée par le gouvernement entre les commissions scolaires et les municipalités par rapport à l’utilisation des installations sportives, sont tous des sujets qui ont été élaborés par l’adjoint parlementaire lors de sa visite la semaine dernière. À cela, on ajoute la demande que la politique soit rédigée en fonction des réalités bien différentes entre les régions de la province.

«Notre objectif est de déposer une politique nationale dès le mois de décembre, ou peut-être janvier maximum et un plan d’action rapidement, dès le printemps 2014, parce qu’une politique nationale sans un plan d’action n’est pas réalisable», indiquait M. Sylvain Pagé. «Notre but avec cette politique est de valoriser l’activité physique de façon générale au Québec, puisqu’environ 58 % de la population est considérée comme étant inactive, ce qui veut donc dire qu’il y a environ 42 % des personnes qui bougent. Comment faire en sorte que la population bouge plus? […]. Faire autrement, voir autrement, c’est un peu le défi que nous avons à réaliser dans la province et sur la Côte-Nord dans le futur», ajoutait-il en terminant.

Photo : Plusieurs enjeux nord-côtiers ont été discutés jeudi dernier, à l’occasion de la visite de l’adjoint parlementaire de la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport (Mme Marie Malavoy), M. Sylvain Pagé, lors d’une journée de consultation réalisée en présence de plus d’une vingtaine d’intervenants actifs dans les domaines du sport et du loisir sur la Côte-Nord. (Le Manic)

 

Partager cet article