Une soirée d’action contre la violence sexuelle faite aux femmes

Par 12:00 AM - 25 septembre 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Lors de la Journée d’action contre la violence sexuelle faite aux femmes, qui avait lieu ce vendredi, plus de trente participantes se sont réunies pour marcher, en soirée, de la rue de Puyjalon au stationnement du Walmart sur le boulevard Laflèche, clôturant l’événement par un flash mob.

Julie-Andrée Verville

Ayant pris naissance en 1978, avec le slogan La rue, la nuit, femmes sans peur!, la Journée d’action vise encore aujourd’hui à ce que les femmes se réapproprient la nuit et à lutter contre la violence faite à leur endroit. «On voulait sensibiliser la population à la violence sexuelle envers les femmes, un sujet encore tabou. Alors quand on croisait des gens, on leur donnait un ruban blanc et un trac explicatif. On souhaitait aussi que les femmes, ensemble, reprennent le pouvoir des rues le soir», explique l’agente de prévention et de sensibilisation et intervenante au Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) Lumière Boréale, Julie Fréchette.

Après avoir défilé de la ruelle Tremblay, derrière le Dépannage de l’Anse , qui a pignon sur la rue de Puyjalon, au stationnement du Walmart, en passant par le boulevard Blanche, une douzaine de femmes ont effectué un flash mob, soit une chorégraphie sur la musique La fille sur trois. Le choix de cette chanson composée par le CALACS de Chateauguay n’était pas anodin, alors que celle-ci aborde la question de l’abus sexuel que vivrait le tiers des femmes.

L’activité était organisée par le Groupe femmes en mouvement, comprenant le CALACS Lumière Boréale, la Maison des femmes de Baie-Comeau, la Maison Anita-Lebel, le Centre de femmes l’Étincelle, le Conseil central Côte-Nord de la CSN, dossier Condition féminine, et le Syndicat des travailleuses et des travailleurs du Centre de santé et de services sociaux de Manicouagan. Le regroupement soulignera également les Journées d'action contre la violence faite aux femmes, du 25 novembre au 6 décembre, ainsi que la Journée des femmes pour l’égalité des droits le 8 mars.

 

Photo : Une trentaine de femmes ont marché dans les rues de Baie-Comeau pour dénoncer la violence sexuelle faite aux femmes, ce vendredi en soirée. (Courtoisie Julie Fréchette)

Partager cet article