Les mauvaises punitions coulent la formation midget espoir

Par 12:00 AM - 23 octobre 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Les deux clubs du Dynamo-Royal Les Éditions Nordiques de la Côte-Nord prenaient la direction de Roberval, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, le week-end dernier et, au final, les deux formations sont revenues bredouilles de ce périple, avec une fiche cumulée d’aucune victoire et de quatre revers.

Éric Poirier

Dans un premier temps, les joueurs de l’entraîneur-chef Dany Chouinard, dans le midget espoir, disputaient les honneurs d’un programme double face aux Espoirs du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Les Nord-Côtiers se sont inclinés au compte de 2 à 0 lors de la première partie. «Dans le premier duel, nous avons mis du temps à nous mettre en marche. Notre problème en ce moment est relié au fait que nous prenons beaucoup de mauvaises punitions et, dans ce temps-là, on perd le momentum et on le donne aux autres équipes. La situation est générale, tous les joueurs prennent de mauvaises pénalités à de mauvais moments», dicte Dany Chouinard, qui ne se cache pas pour dire que la troupe saguenéenne possède une certaine avance au point de vue du jeu collectif en ce début de saison. Le gardien Émile Dubé a été crédité de ce huitième revers cette saison pour la délégation de l’école secondaire Jean-Paul II.

Un peu moins de 24 heures plus tard, les deux équipes reprenaient l’action et le Dynamo-Royal a baissé pavillon pour une seconde fois en deux jours, par la marque de 6 à 3. Les visiteurs ont accordé pas moins de cinq buts lors des deux premiers engagements, pour ainsi voir les locaux se forger une avance de 5 à 0 à l’issue de la deuxième période. Jérôme Caron a inscrit les deux premiers buts de la fin de semaine des Nord-Côtiers dans les premiers instants du troisième tiers, mais la réplique des Espoirs est venue rapidement, eux qui se sont redonnés une priorité de quatre buts quelques secondes plus tard. François Dugas a par la suite touché le fond du filet, mais le temps a manqué pour les hockeyeurs du dirigeant Dany Chouinard. «Les deux premiers tiers nous ont fait très mal. Par contre, nous avons connu une bonne troisième période. Nous allons devoir construire là-dessus. Cette semaine, cinq entraînements de qualité attendent nos jeunes», explique-t-il, en terminant.

Un seul but en deux matchs

Du côté des représentants de la catégorie bantam AA, l’offensive est tombée en panne sèche lors de ce dernier voyage en sol saguenéen, puisqu’un seul but a été inscrit par ces derniers lors de ces deux rencontres qui se sont soldées par des échecs de 10 à 1 et de 2 à 0. Seul Francis Lepage a fait mouche lors du premier match. «Vendredi, la soirée a été difficile pour tout le monde. Les Espoirs ont marqué trois buts sur leurs trois premiers lancers. La tâche est devenue plus ardue par la suite, surtout contre eux, puisqu’ils forment l’une des meilleures équipes de la province et de la Ligue d’excellence du Québec», soutient l’entraîneur-chef, Jean-Philippe Simard.

Le lendemain, les Nord-Côtiers ont offert une meilleure opposition face aux Espoirs du Saguenay, mais au bout du compte, le résultat aura été le même, alors qu’ils ont subi un second revers en autant de jours. «Le lendemain matin, nous avons fait une rencontre d’équipe et nous avons décidé de mettre l’accent sur la préparation d’avant-match, qui faisait défaut depuis quelque temps. Finalement, les jeunes ont tous mis la main à la pâte et nous avons été dans le coup du début à la fin», ajoute ce dernier, qui, de plus, se montre très heureux de la progression de ses protégés en zone défensive. «Sur une note positive, nous avons fait un pas vers l’avant en ce qui a trait à notre travail en zone défensive lors des deux derniers week-ends», résume-t-il.

Photo : Auteur d’un doublé dans le deuxième match du Dynamo-Royal Les Éditions Nordiques de la catégorie midget espoir, samedi, l’attaquant Jérôme Caron a été le plus productif des deux équipes nord-côtières, à l’occasion de ce dernier séjour au Saguenay–Lac-Saint-Jean. (Archives Le Manic)

Partager cet article