Un avenir prometteur pour la pratique du football en sol baie-comois

Par 12:00 AM - 18 novembre 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Le rideau est maintenant tombé sur l’an un des Vikings de la polyvalente des Baies de Baie-Comeau de la division cadette. Malgré le revers subi, il y a une dizaine de jours, lors de la finale de la Ligue scolaire régionale de football de la Côte-Nord – Cadet de division 2, face au Husky de l’école Jean-du-Nord/Manikoutai de Sept-Îles, au compte de 41 à 12, l’entraîneur-chef Keven Thibeault voit beaucoup de positif sur les activités qui se sont déroulées lors des dernières semaines.

Éric Poirier et Mathieu Simard

Après une année d’absence, en raison du nombre insuffisant de footballeurs pour mettre sur pied une équipe dans la catégorie cadette et une autre, de niveau juvénile, l’objectif des principaux intervenants du Club de football baie-comois était bien simple, ils voulaient remettre sur pied un programme de football dans la Manicouagan. À cet égard, le réseau nord-côtier a grandement collaboré en donnant une dérogation pour permettre à trois joueurs de faire partie des Vikings.

Au-delà de la présence d’une formation baie-comoise dans les rangs de la Ligue scolaire régionale de football, les Vikings ont effectué de l’excellente besogne sur terrain, en s’inclinant lors de l’affrontement ultime, face à la formation septilienne. «Nous sommes très satisfaits. Nous avons trouvé de bons talents et on s’est même rendu en finale. Tu ne peux pas demander mieux, quand tu as une équipe, que de te rendre en finale. L’esprit d’équipe et l’engagement des joueurs ont vraiment été nos points forts. Les jeunes étaient tout le temps aux pratiques et aux matchs», ajoute-t-il.

Pour leur part, les jeunes de niveau juvénile ont eu la chance de disputer une rencontre hors-concours face au Balbuzard de l’école Monseigneur-Labrie de Havre-Saint-Pierre, ce qui laisse croire qu’un possible circuit consacré aux athlètes de cette division pourrait éventuellement voir le jour le printemps prochain. Dès le retour des Fêtes l’action reprendra avec l’entraînement intérieur. «À la fonte des neiges, vers le mois de mai, on devrait reprendre avec un match hors concours et peut-être un camp de recrutement pour préparer la prochaine saison», dicte le principal intéressé.

Une plus grande importance aux résultats scolaires

Le recrutement demeure le principal cheval de bataille de l’organisation. Par contre, en plus des performances des athlètes lors des entraînements et lors des matchs, les jeunes devront accorder une plus grande importance aux travaux qu’ils auront à faire en classe. «Il faudra améliorer le suivi scolaire des jeunes. Il faut qu’ils mettent du sérieux à l’école pour qu’ils puissent réussir, parce que s’ils reprennent des cours et qu’ils perdent une année, ça ne pourra pas fonctionner avec le football», soutient Keven Thibeault, en rapport avec le futur du Club de football les Vikings de la polyvalente des Baies de Baie-Comeau.

Photo : Malgré le revers subi en grande finale contre le Husky de l’école Jean-du-Nord/Manikoutai de Sept-Îles, il y a une dizaine de jours, l’entraîneur-chef des Vikings de la polyvalente des Baies de Baie-Comeau de la division cadette, Keven Thibeault, se montre ravi de ce qu’il a vu de la part de ses protégés au cours des dernières semaines. (Le Manic)

Partager cet article