Le Drakkar divise les honneurs

Par 12:00 AM - 19 novembre 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Les hommes de l’entraîneur-chef Éric Veilleux reprenaient l’action devant leurs partisans vendredi dernier, en recevant la visite des Foreurs de Val-d’Or, dans le cadre du premier match d’un programme de deux en deux soirs entre les deux clubs. Du même coup, il s’agissait de la seule et unique présence en sol nord-côtier de ces derniers, qui alignent notamment le cerbère baie-comois François Tremblay.

Éric Poirier

Vendredi soir, les Baie-Comois s’étaient forgé une avance de 4 à 2 après deux périodes, mais l’indiscipline de ces derniers, jumelée à l’excellent travail en zone offensive des visiteurs, auront finalement dirigé ceux-ci vers une victoire de 5 à 4, en prolongation, devant une foule de 2 540 spectateurs. Les mauvaises pénalités prises par le Drakkar tout au long de ce premier duel de la saison entre les deux clubs lui auront coûté très cher, puisque pas moins de trois buts en neuf tentatives en supériorité numérique ont été inscrits par les Foreurs lors de cette rencontre.

«C’est certain qu’en donnant près de 10 occasions en avantage numérique la tâche devient un peu plus difficile, surtout contre eux autres», dictait l’entraîneur-chef, Éric Veilleux, mécontent de l’indiscipline de certains joueurs. «Accrocher en zone offensive, est-ce que tu peux pardonner ça? Je comprends que les gars ne veulent pas se faire battre en territoire offensif, mais un bon moment donné il en reste quatre autres derrières eux», ajoutait ce dernier, en ce sens.

Au premier tiers, Nicholas Halagian et Frédéric Gamelin ont chacun à leur tour déjoué François Tremblay pour donner une priorité de deux buts au Drakkar. Par la suite, le premier pointeur de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), Anthony Mantha, a inscrit son équipe à la marque pour une première fois. Denis Gorbunov, avec son dixième, a redonné une avance de deux buts aux Nord-Côtiers, qui ont vu

Samuel Henley revenir à la charge, en déjouant Philippe Cadorette, avec l’avantage d’un homme. Alexandre Ranger a ensuite fait mouche, avec moins de trois minutes à faire à la deuxième période.

Une punition décernée à ce dernier à la dixième minute du troisième engagement a pavé la voie vers le troisième but des visiteurs, l’œuvre d’Anthony Richard et, avec 21 secondes à faire au match, l’impensable est survenu lorsque Samuel Henley, avec son deuxième de la soirée, a créé l’égalité. Avec des poussières de secondes à faire, Nicolas Aubé-Kubel a donné quelques sueurs froides aux partisans baie-comois, en effectuant une poussée vers le filet de Philippe Cadorette, qui s’est conclu avec une punition de Frédéric Gamelin, qui a écopé d’un quatre minutes pour avoir porté son bâton trop élevé. Il n’en fallait pas plus pour les visiteurs, qui ont vu Guillaume Gélinas enfiler le but de la victoire, d’un lancer du haut de l’enclave.

Lemieux a le dessus sur Tremblay

Moins de 24 heures plus tard, les deux clubs s’affrontaient à nouveau, dans une rencontre semblable à la veille. Cette fois-ci, le résultat final a tourné à la faveur des hommes de l’entraîneur-chef Éric Veilleux, qui ont été en mesure de maintenir leur avance, pour se faufiler vers un gain de 4 à 2, dans un duel de gardiens opposant deux athlètes originaires de la Côte-Nord. «La consigne était bien claire, on voulait être plus discipliné, surtout après avoir pris près de 10 pénalités hier (vendredi) et comme cet aspect fait partie des choses que l’on peut contrôler, je crois que les joueurs ont été bons de ce côté-là», soutenait le général du Drakkar.

Pour l’occasion, quelques ajustements avaient été apportés aux trios en prélude au duel et on peut dire que le pilote a eu la main heureuse, puisque la ligne composée de Denis Gorbunov, Valentin Zykov et Félix Girard a connu un fort match. Les deux premiers ont chacun récolté un but et une passe dans cette 16e victoire du Drakkar cette saison, en plus d’accomplir de l’excellente besogne dans la zone offensive avec et sans la rondelle. «Ils ont joué un bon match. J’ai changé les trios aujourd’hui (samedi) pour certaines raisons et j’ai décidé de les réunir et ils ont joué ensemble aujourd’hui et ils ont bien fait les choses», relatait l’entraîneur-chef.

Charles Poulin, qui effectue un très bon travail depuis un certain temps, a été crédité du but de la victoire. Alexis Vanier a également touché la cible, avec l’aide d’un puissant tir de la pointe. Le cerbère François Tremblay a fait face à 24 lancers alors que son vis-à-vis, Simon Lemieux, a été crédité d’une deuxième victoire en 2013-2014, lui qui a réalisé 30 arrêts lors de sa soirée de travail. «Il a été excellent aujourd’hui (samedi), il a fait les arrêts clés, il a donné confiance à tout le monde sur le banc et je crois qu’il a vraiment fait la différence ce soir», mentionnait Éric Veilleux, par rapport au travail du gardien septilien.

Le Drakkar a inscrit deux de ses quatre buts avec l’avantage d’un homme. La réplique des visiteurs a été assurée par Nicolas Aubé-Kubel et Randy Gazzola. Un total de 2 512 spectateurs se sont réunis dans les gradins du centre Henry-Leonard pour ce deuxième duel en deux jours entre les deux clubs. 

Photo : Le gardien septilien, Simon Lemieux, a été solide devant la cage baie-comoise, dans la victoire des siens samedi, au compte de 4 à 2, face aux Foreurs de Val-d’Or. Il s’agissait d’un premier gain depuis le 29 septembre pour le numéro 35 du Drakkar. (Bruno Savard)

 

Partager cet article