Cégep de Baie-Comeau : En attente d’un «oui» pour le Pavillon du génie civil

Par 12:00 AM - 21 janvier 2014
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Le projet d’agrandissement du cégep de Baie-Comeau, dans l’optique de créer un Pavillon du génie civil, dont la construction est évaluée à quelque 7,5 millions (M) $, n’attend que l’approbation des autorités ministérielles et politiques pour se concrétiser.

Julie-Andrée Verville

Approuvé le 28 novembre par le conseil d’administration de l’établissement d’enseignement collégial, le projet a été ensuite acheminé vers le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie ainsi qu’au Secrétariat au développement nordique, afin de recevoir les autorisations et le financement nécessaires. «Nous sommes en attente de la confirmation d’une rencontre à Québec avec les autorités gouvernementales pour le suivi du dossier, d’ici les prochaines semaines», soutient le directeur général du cégep, Claude Montigny.

Le Pavillon

C’est à l’automne 2012 que la Fondation du cégep a lancé sa campagne majeure de financement pour la réalisation de ce Pavillon du génie civil, afin que les communautés locales adhèrent à la démarche et y contribuent financièrement. Celles-ci ont confirmé leur participation pour un montant totalisant environ 1 M$. Le reste du financement proviendra ainsi du gouvernement. «Avec le Nord pour tous, on s’est dit que le timing était bon, surtout qu’il y a eu plein d’annonces au cégep de Sept-Îles et que dans le secteur de Baie-Comeau nous étions en attente. On nous a donc dit de présenter des projets et c’est ce qu’on a fait», explique M. Montigny. À l’automne 2013, la direction de l’établissement et ses partenaires ont donc travaillé d’arrache-pied pour monter l’argumentaire de cette initiative et la transmettre aux bonnes instances.

Ce que le cégep de Baie-Comeau propose est un agrandissement de sa superficie de quelque 2 000 mètres carrés, un projet d’immobilisation majeur qui vise à installer le département de Technologie du génie civil dans une nouvelle aire, aménagée derrière l’établissement. «Ces nouveaux locaux seront multivocationnels et permettront au cégep de Baie-Comeau, qui possède déjà une expertise indéniable et unique en Côte-Nord, de se positionner comme réel leader et de perfectionner son offre de formation dans le domaine du génie civil», affirme Claude Montigny, qui est d’avis que le Pavillon deviendra un créneau d’excellence et sera un élément important dans l’attraction des étudiants et du personnel.

Enseignement supérieur et recherche

En libérant les locaux actuellement occupés par le département de génie civil, le collège pourrait ensuite procéder au réaménagement de l’espace, à des fins de recherche et d’enseignement supérieur. À ce sujet, le Centre d'expérimentation et de développement en forêt boréale (CEDFOB), qui est installé dans l’enceinte du cégep, pourra profiter de plus de superficie pour développer ses activités de recherche. D’ailleurs, ce centre collégial de transfert de technologie contribue à l’avancement des connaissances et au développement économique local.

Déjà sise entre les murs de l’établissement, la Corporation des services universitaires du secteur ouest de la Côte-Nord aura l’occasion d’avoir plus d’espace pour répondre à ses besoins et ainsi offrir des services plus accessibles à la population. «L’intégration de l’enseignement supérieur, collégial et universitaire s’en trouvera par le fait même bonifiée», croit le directeur général du cégep de Baie-Comeau, ajoutant que la permanence de la Réserve mondiale de la biosphère Manicouagan-Uapishka devrait aussi obtenir un local. Pour l’organisation, la RMBMU représente un atout pour la région, alors qu’elle lui offre l’opportunité d’être en contact avec 765 chaires de recherche, associées à 69 réseaux interuniversitaires dans 134 pays.

 

Photo : Archives Le Manic

Partager cet article