Le second défi du Drakkar, les Huskies de Rouyn-Noranda

Par 12:00 AM - 02 avril 2014
Temps de lecture :

Baie-Comeau – C’est maintenant officiel, le Drakkar sera opposé aux Huskies de Rouyn-Noranda, au deuxième tour des séries éliminatoires de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Un excellent duel est à prévoir entre les deux clubs, et ce, malgré le fait que les prochains rivaux de la troupe de l’entraîneur-chef Éric Veilleux, ont conclu la dernière campagne au 10e rang du classement général dans le circuit Courteau.

Éric Poirier

La seule véritable surprise de la première ronde éliminatoire dans le circuit junior québécois est provenue des Huskies, qui n’ont fait qu’une bouchée des Remparts de Québec, en l’emportant en cinq rencontres. Bien que les Remparts aient été privés des services de quelques éléments clés, dont, notamment, de l’attaquant Anthony Duclair, les futurs opposants du Drakkar ont tout de même été brillants au premier tour.

Le Drakkar devra se méfier des Huskies, qui risquent d’offrir une meilleure opposition que les Cataractes de Shawinigan. Pendant la saison régulière, les deux clubs ont croisé le fer à trois reprises. Le Drakkar a eu le meilleur dans chacun de ces trois duels, en l’emportant respectivement, au compte de 3 à 2, 1 à 0 et 7 à 3. En 68 matchs, la troupe rouynorandienne a affiché un bilan de 35 victoires, 28 défaites, trois revers en prolongation et deux autres subis en fusillades.

Au point de vue offensif, le Drakkar sera opposé à quelques excellents marqueurs, notamment Marcus Power, qui a achevé la dernière saison, avec 109 points à sa fiche, au deuxième rang des meilleurs compteurs du circuit Courteau. Jean-Sébastien Dea sera un autre hockeyeur à surveiller, lui qui a touché la cible 49 fois, en plus d’amasser 75 points, en 65 matchs en 2013-2014.

Devant le filet, les Nord-Côtiers détiennent un certain avantage. Au cours de la saison, Philippe Cadorette a cumulé de meilleures statistiques que son prochain vis-à-vis Alexandre Bélanger.

Saison terminée pour Alexis Vanier

Dans un tout autre ordre d’idée, les dirigeants du Drakkar ont confirmé qu’ils seront privés des services du défenseur Alexis Vanier pour le reste des présentes séries éliminatoires. Ce dernier subira une arthroscopie à l’épaule dans les jours à venir. Cette opération fait suite à la blessure qu’a reçue le colosse dans le cadre de la récente Super Série Subway, qui avait lieu au mois de novembre. Un programme de réhabilitation sera établi, dans le but de permettre à l’athlète de revenir au jeu, dès le coup d’envoi de la prochaine campagne.

Photo : Le gardien Philippe Cadorette a été fidèle à sa réputation lors des quatre duels disputés aux dépens des Cataractes en première ronde. Il n’a alloué que quatre buts au Shawiniganais, maintenant une moyenne de buts alloués de 1.00 et un pourcentage d’arrêt de 0.964. Le cerbère baie-comois risque sans doute d’être plus occupé lors du deuxième tour éliminatoire, qui s'amorcera ce vendredi, face aux Huskies de Rouyn-Noranda. (Archives Le Manic/Bruno Savard)

Partager cet article