Remontée spectaculaire du Drakkar : Les Baie-Comois poussent la série à la limite

Par 12:00 AM - 28 avril 2014
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Accusant un déficit de deux buts dimanche, dans le sixième match de la série face à l’Armada de Blainville-Boisbriand, les espoirs du Drakkar de revenir à la maison pour un septième match s’effaçaient peu à peu. Mais voilà qu’à mi-chemin du troisième tiers, les hommes de l’entraîneur-chef Éric Veilleux ont orchestré une poussée de trois buts sans riposte pour ainsi niveler les chances dans la série et, du même coup, assurer la tenue d’un duel ultime, qui aura lieu demain soir au centre Henry-Leonard.

Éric Poirier

Le Drakkar faisait face à l’élimination dimanche dans le sixième match de sa série demi-finale contre l’Armada de Blainville-Boisbriand. Les Nord-Côtiers semblaient pourtant avoir le vent dans les voiles en levée de rideau de ce duel de troisième tour, mais deux performances amères au Centre d’excellence Sports Rousseau, et un revers crève-cœur vendredi, en prolongation, par la marque de 3 à 2, dans un centre Henry-Leonard rempli au maximum de sa capacité, les ont mené au bord d’une fin abrupte. Au final, les hommes d’Éric Veilleux ont démontré beaucoup de caractère, principalement en fin de rencontre, pour se faufiler avec un gain dramatique de 3 à 2, signé lors de la première période de prolongation.

Une avance de deux buts

De retour d’une suspension d’une rencontre, le vétéran de l’Armada, Ryan Tesink, a ouvert la marque, en profitant d’une cage béante au début du deuxième tiers. Par la suite, l’excellente tenue des gardiens Philippe Cadorette et Étienne Marcoux a marqué la fin de la deuxième période. Ce dernier a d’ailleurs réalisé quelques arrêts, dont un spectaculaire, aux dépens de Valentin Zykov, permettant à son club de maintenir sa mince avance d’un seul but.

Avec moins d’une quinzaine de minutes à faire au troisième vingt, Samuel Hodhod a réalisé une belle percée au filet de Philippe Cadorette, contournant au passage l’arrière Francis Turbide, portant la marque à 2 à 0. Le réveil offensif du Drakkar est finalement survenu quelques minutes plus tard. Avec moins de 10 minutes à faire, Maxime St-Cyr a bénéficié d’un tir faible du défenseur Nicolas Meloche pour rétrécir l’écart à 2 à 1. Maxime St-Cyr est revenu à la charge, alors qu’il ne restait que deux minutes et 44 secondes à faire au match. Cette fois-ci, il a pris possession d’un retour de lancer pour niveler la marque.

Valentin Zykov est venu trancher le débat en prolongation, à huit minutes et 16 secondes. Se retrouvant derrière la cage d’Étienne Marcoux, le numéro 73 a tenté une passe à son coéquipier Denis Gorbunov, mais le disque s’est frayé un chemin derrière le cerbère de l’Armada, ce qui a, du même coup, permis au Drakkar de l’emporter au compte de 3 à 2.

L’entraîneur-chef Éric Veilleux était ravi de la tournure des événements à la suite de cette rencontre. «C’est sensiblement le même genre de match que les autres. Nous avons eu nos chances de marquer et puis l’important là-dedans, c’est de continuer de lancer, être au filet et un bon moment donné, qu’on le veuille ou non, elle va finir par rentrer et c’est ce qui est arrivé aujourd’hui. Nous avions une mission en tête, on voulait revenir chez nous», soutenait le général, à l’issue de ce triomphe dramatique.

Photo : L’attaquant Maxime St-Cyr a inscrit trois des cinq buts du Drakkar lors des deux derniers matchs. Ce dernier et ses partenaires de trio, Denis Gorbunov et Valentin Zykov, qui ont inscrit les deux autres filets des Baie-Comois au cours de cette séquence, se sont avérés les plus menaçants dans le camp de la formation nord-côtière. (Bruno Savard)

 

Partager cet article