Le Drakkar bousille son retour à la maison

Par 12:00 AM - 21 septembre 2014
Temps de lecture :
Malgré les nombreux arrêts du gardien Antoine Samuel, le Drakkar n'a pu freiner l'élan victorieux des Cataractes.

Inspiré de nouveau par le trio de Gabriel Fortier, Ivan Chekhovich et Nathan Légaré, le Drakkar a signé une victoire serrée de 4-3, mardi soir, sur l’Armada de Blainville-Boisbriand. Photo Denis Thibault

Le Drakkar a complètement bousillé son retour à domicile, dimanche après-midi, et a essuyé une cuisante défaite de 7-2 devant les Voltigeurs de Drummondville.

Sandro Célant

Victimes d’un deuxième revers en  moins de 48 heures, les Baie-Comois ont connu une autre sortie difficile devant les 2008 amateurs réunis au centre Henry-Leonard.

Les visiteurs n’ont pas mis de temps à ouvrir la marque en faisant mouche (Michael Carcone) dès leur premier jeu de puissance en début de rencontre. Les locaux ont toutefois répliqué, quatre minutes plus tard, avec le 5e filet de la campagne du vétéran Maxime St-Cyr.

Les Voltigeurs ont repris les devants avant la fin du premier engagement avant de doubler leur avance en toute fin (il restait exactement 6,2 secondes à jouer au tableau) de la deuxième période.

Ce but a fait très mal aux hommes de Marco Pietroniro, qui ne s’en sont jamais vraiment remis. Indisciplinés et frustrés dans la dernière portion du match, les locaux ont vu leurs rivaux profiter pleinement de leurs nombreuses attaques massives pour gonfler le pointage.

Les vainqueurs ont été opportunistes comparativement à leurs rivaux, qui ont raté trois échappées face au grand gardien de but Joe Fleschler. L’avantage numérique du Drakkar n’a rien provoqué non plus.

Collectif

Avant le match, le pilote Marco Pietroniro espérait un meilleur effort de sa troupe et, à ce chapitre, il n’a guère été choyé. «Cela n’a pas été un week-end facile. Aujourd’hui (hier), la frustration s’en est mêlée. Il y a eu de nombreux efforts individuels, mais pas en équipe. Disons que la saison est encore très jeune», a commenté l’entraîneur-chef du clan perdant.

Le Drakkar avait pourtant bien fait, en deuxième période, quand il a écoulé, pendant deux minutes complètes, un désavantage numérique de deux hommes. «Je croyais bien que cette séquence nous permettrait de reprendre le momentum, mais leur but en fin de deuxième a changé le rythme pour de bon».

Marc-Antoine Bouillon (deux), Alex Barré-Boulet, Joey Ratelle, Georgs Golovkovs et Christophe Lalancette ont complété le pointage face aux duos Philippe Cadorette-Ryler Pickard. Bokondji Imama a réussi le deuxième but des siens.

En vitesse

Les altercations et les escarmouches après le sifflet se sont multipliées en troisième période, qui s’est avérée très longue et ennuyeuse…Avec 13 buts alloués en deux parties, la jeune défensive du Drakkar en a pris un coup et il y aura du pain sur la planche dès l’entraînement de lundi…Le Drakkar prendra la route pour quelques semaines. Il jouera son prochain match, vendredi, face au Phoenix à Sherbrooke…

 

Partager cet article