Espace K Théâtre change d’orientation

Par 12:00 AM - 24 septembre 2014
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Espace K Théâtre compte sortir du contexte estival et se concentrer davantage sur des créations plus libres qui seront diffusées en saison, comme ce fut le cas avec la pièce Eaux vives.

Roxanne Simard

Ce virage vers une création en saison, qui est prévu par Espace K Théâtre depuis quelque temps, sera mis en place cette année. Déjà au printemps 2014 avec Eaux vives, la compagnie Baie-Comoise a réussi à atteindre ses objectifs artistiques. «Nous sommes sortis du contexte d’été et le regard que nous portait le milieu a changé. Grâce à cette création plus libre, nous avons été mieux perçus par nos pairs. Elle a permis de démontrer que l’on devenait un joueur à la grandeur du Québec, en plus de confirmer la pertinence de notre compagnie», a expliqué Josée Girard, directrice générale et artistique.

Espace K Théâtre mettra donc son énergie à la réalisation d’une plus grosse production, qui sera présentée en 2016. L’an prochain, les artistes reprendront la pièce pour enfant «Arthur s’en va-t’en guerre», qui avait été jouée en 2011, afin de permettre la mise en place de la création principale de 2016. Cette dernière, qui se nommera Demi-tour, se fera en collaboration avec le metteur en scène et chorégraphe Pierre-Paul Savoie. Ce spectacle-création mettra de l’avant la place du corps dans l’œuvre théâtrale.

Diminution des créations

La diminution du nombre de créations n’est pas spécifique à la Côte-Nord, mais bien un tournant prit par l’ensemble des compagnies de théâtre du Québec. À la suite d’une rencontre du Conseil des arts et lettres du Québec et du Conseil québécois du théâtre, une constatation a été faite concernant le rythme trop effréné des productions. «Le succès a imposé une augmentation du rythme de production, donc une diminution de la profondeur des œuvres.  Créer nécessite du temps et les compagnies commençaient à être essoufflées, donc nous sommes contents que le milieu ait été entendu. Dans notre cas, nous pourrons enfin nous concentrer sur Demi-tour», précise Mme Girard.

Bilan positif

Celle-ci se dit aussi satisfaite du bilan 2014, qui s’est avéré être positif et a permis de mener à bien la transition vers la nouvelle orientation de la troupe. «Cet été, nous avons voulu conserver notre volet estival en transition, même si nous avions présenté Eaux-vives en avril. De plus, cela a permis à quelqu’un de concrétiser un projet, donc nous sommes satisfaits d’avoir pu mettre en place un changement qui était déjà réfléchi», conclue la directrice générale et artistique d’Espace K Théâtre.

Crédit photo: Jean-Claude Rochette

Partager cet article