BUDGET 2015 : Aucune hausse de taxes

Par 12:00 AM - 16 Décembre 2014
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Les prévisions budgétaires 2015 de la ville de Baie-Comeau sont de 65 millions de dollars, soit 2,3 % de moins qu’en 2014. Malgré les baisses de revenus, le conseil a tenu sa promesse et n’augmentera pas le compte de taxes.

Roxanne Simard

En cette fin d’année difficile et chargée en coupes budgétaires, la municipalité doit faire face à une baisse de revenus de 4,9 millions de dollars depuis 2013. Ces baisses ont un impact sur le surplus cumulé, puisque l’utilisation de 2,8 millions $ a été nécessaire pour équilibrer le budget.

«Ces pertes de revenus s’expliquent par le pacte fiscal, qui nous enlève un million, par les contestations du dépôt de rôle 2013, par la diminution de la compensation de TVQ 2014 et par la perte de compensation du barrage McCormick», explique le maire, Claude Martel.

Quant aux dépenses, elles ont augmenté de 0,5 million $, et ce, principalement grâce aux efforts de compression de 1,2 million $ qui ont permis de limiter les dépenses supplémentaires. Lorsque l’on parle de compressions, il s’agit principalement du gel de la masse salariale, de l’abolition de postes vacants, de coupures dans certains services, de la réduction des subventions, etc.

Dette

Finalement, la dette totale de la municipalité est de 126 841 692 $, alors que la dette à la charge du citoyen se situe à 93 636 883 $. En 2014, la dette se situait à 105,5 millions $, un écart important qui s’explique par des investissements majeurs en lien avec le projet de mise aux normes de l’eau potable.

Gel de taxes

À plusieurs reprises, Claude Martel a mis de l’avant les conséquences du pacte fiscal qui fait perdre un million $ à la ville, un montant qui avait été prévu pour le remboursement du fonds de pension.

Malgré cela, la municipalité a maintenu le gel du compte de taxes, chose qui ne pourra toutefois pas durer. «Nous sommes pris en otage et ce million fait mal. Le message que le gouvernement nous envoie avec ça, c’est : passez vos surplus. C’est ce qu’on fait, mais après, c’est certain qu’on va devoir augmenter les taxes», explique-t-il.

Les élus devront dire non

Selon M. Martel, l’harmonie a été retrouvée autour de la table du conseil. Toutefois, celui-ci précise que les élus devront se tenir et apprendre à dire non. «Il va falloir apprendre à dire non parce qu’on n'a plus d’argent. Il va falloir que les gens comprennent ça», a mentionné le maire.

Pour la municipalité, 2015 sera une année où toutes les activités devront être réévaluées. «C’est l’ensemble des activités qui vont être touchées et il va falloir faire mieux avec moins. On ne pourra pas garder tout ça si on n’a pas plus d’habitant et d’investissements dans la ville», ajoute-t-il.

Partager cet article