Le Drakkar dresse un bilan positif de ses échanges

Par 12:00 AM - 06 janvier 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Même s’il n’a pas bougé avant l’heure limite des transactions (fixée à mardi midi), le Drakkar dresse un bilan positif sur ses mouvements de personnel réalisés au cours des dernières semaines.

Sandro Célant

Ayant comme mission de demeurer compétitif tout en préparant les prochaines saisons, le club local  s’est montré passablement actif lors de la période officielle avec l’acquisition de quatre nouveaux joueurs et six choix de repêchage.

En retour, le Drakkar a laissé aller sept matelots et un choix de repêchage. Le navire baie-comois a ainsi mis le grappin sur le gardien de but Alexandre Lagacé (17 ans) de même que les attaquants Vaclav Karabacek (18 ans), Chad Pietroniro (18 ans) et Simon Desbiens (19 ans).

Le directeur gérant Steve Ahern a ensuite ajouté des sélections de 2e, 3e et 9e tour en 2015 ainsi que des choix de 1ère, 2e et 3e ronde en 2016. «On voulait s’améliorer pour le futur à court et moyen terme et, à ce chapitre, nous pouvons dire mission accomplie», a commenté le dirigeant.

Même s’il a dû se départir de vétérans comme Valentin Zykov, Bokondji Imama et Alexis Vanier, le d.g. demeure très optimiste avec la formation qu’il possède pour le dernier droit de la campagne.

«Avec nos deux dernières présences en grande finale, nous avons beaucoup de leadership et d’expérience de séries au sein de l’alignement. De plus, quand tu peux compter sur un gardien de but (Philippe Cadorette) qui bloque les rondelles, tout devient possible».

Grégoire

Le dossier du capitaine Jérémy Grégoire était parmi les points chauds de la dernière journée des transactions. Rien de concret n’a toutefois été signalé, car le prix à payer était probablement trop cher pour certaines équipes.

«L’Océanic de Rimouski était intéressé et il va l’avoir dans la face. Les Remparts de Québec étaient intéressés et ils vont l’avoir dans la face. Les Olympiques de Gatineau étaient intéressés et ils vont l’avoir dans la face», a imagé Ahern, qui n’a jamais eu l’intention de laisser partir un «filet mignon» pour un «trio McDo».

De son côté, le principal intéressé n’a aucun problème à demeurer au sein de l’équipage. «J’ai toujours dit que tout ce que je souhaitais, c’était d’aider mon équipe à connaître du succès. Nous avons un excellent club et nous allons tout faire pour réussir», a assuré le vétéran de 19 ans.

Conscient qu’il aurait pu terminer sa carrière junior dans un autre uniforme, l’espoir du Canadien de Montréal ne s’en faisait pas pour autant. «Steve (Ahern) était le boss de ce côté. Moi, je contrôle mes actions sur la patinoire. Je me sens bien. Mon synchronisme n’est pas encore à point, mais cela s’en vient», a assuré le numéro 10, qui se prépare pour la visite des Remparts de Québec  mercredi soir.

Partager cet article