Un voyage en blanc pour le Drakkar

Par 12:00 AM - 11 janvier 2015
Temps de lecture :

Baie–Comeau – Le Drakkar  a essuyé un deuxième revers de suite sur la route, en moins de 24 heures, hier après-midi, quand il s’est incliné par le pointage de 3-2 devant le Phoenix de Sherbrooke.

Sandro Célant

Lessivés 9-4, la veille, à Victoriaville, les Baie-Comois ont offert une meilleure opposition, mais ont tout de même payé le prix pour leur manque de cohésion et de synchronisme sur la patinoire.

Les visiteurs ont été les premiers à ouvrir la marque par l’entremise du Tchèque Vaclav Karabacek (le meilleur des siens) auteur de son premier but dans son nouvel uniforme.

Les locaux n’ont pas mis de temps à répliquer grâce au premier but du match du vétéran Raphaël Lafontaine avant de voir Kevin Domingue donner l’avance aux siens, trois minutes plus tard.

Grégoire

Le capitaine du Drakkar, Jérémy Grégoire, a toutefois relancé le débat avant la fin de l’engagement initial à la suite d’une superbe pièce de jeu individuelle et d’un tir parfait dans la partie supérieure.

Les Sherbrookois ont donné le rythme en deuxième période et Raphaël Lafontaine en a profité pour inscrire son deuxième filet de la rencontre, qui s’est finalement révélé le but gagnant.

Malhabiles et imprécis avec la rondelle, les hommes de Marco Pietroniro n’ont pas provoqué grand-chose et ont complètement bousillé un avantage numérique de quatre minutes en milieu de période.

Les visiteurs ont bien tenté une remontée, au dernier tiers, avec une charge de 18 lancers en direction du gardien recrue Evan Fitzpatrick (36 arrêts), qui a su se montrer solide jusqu’à la toute fin.

«C’est sûr qu’il y a eu des hauts et des bas durant le match, mais les gars n’ont jamais abandonné. Ils sont revenus en force avec 18 lancers en troisième période et cela aurait bien pu tourner en notre faveur», a commenté le pilote du  navire.

Efficace en désavantage numérique (aucun but alloué en cinq occasions), le Drakkar n’a pas été en mesure de capitaliser (0-3) avec son jeu de puissance. «Notre avantage numérique a souvent fait la différence cette saison. C’est plus difficile présentement, mais j’ai confiance de voir les choses se replacer».

En vitesse

Le Phoenix de Sherbrooke, qui aligne l’ancien Drakkar Alexis Vanier, a vraiment le numéro du Drakkar cette saison avec trois victoires en trois affrontements…Les joueurs locaux tenteront de rebondir devant leurs partisans, mardi soir, alors qu’ils recevront la visite des Tigres de Victoriaville…

Partager cet article