L’Océanic prend sa revanche

Par 12:00 AM - 14 mars 2015
Temps de lecture :
Malgré les nombreux arrêts du gardien Antoine Samuel, le Drakkar n'a pu freiner l'élan victorieux des Cataractes.

Inspiré de nouveau par le trio de Gabriel Fortier, Ivan Chekhovich et Nathan Légaré, le Drakkar a signé une victoire serrée de 4-3, mardi soir, sur l’Armada de Blainville-Boisbriand. Photo Denis Thibault

Baie-Comeau – L’Océanic de Rimouski est parvenu à prendre sa revanche,samedi après-midi, quand il a difficilement pris la mesure du Drakkar  par la marque de 4-3 devant 2 604 amateurs présents au centre Henry-Leonard.

Sandro Célant

Doublés 4-2 la veille, les Rimouskois ont finalement inscrit une première victoire (en six parties) en temps règlementaire face aux Baie-Comois, qui ont été très coriaces en fin de rencontre.

Tirant de l’arrière 4-1 après 40 minutes, les locaux ont eu le mérite de ne jamais abandonner. Le défenseur Mathieu Desautels a réduit l’écart à deux buts en milieu d’engagement avant de voir le capitaine Jérémy Grégoire porter le score à 4-3 avec 88 secondes à écouler.

Les joueurs du Drakkar ont tout essayé, en fin de partie, mais ont raté de peu. «Les gars ont montré du caractère. Ils n’ont jamais lâché et je suis très fier de ce que j’ai vu. Ils se sont tenus contre le meilleur club de la ligue et c’est très positif», a commenté le pilote Marco Pietroniro.

Bonnes choses

L’entraîneur-chef ne s’est pas juste attardé au pointage final. «Outre le résultat officiel, il faut voir les bonnes choses à l’approche des séries. Notre deuxième période a été plus difficile, mais les joueurs ont bien réagi en troisième et ont continué d’y croire».

De son côté, l’entraîneur Serge Beausoleil a moins apprécié la conclusion de la partie après avoir vu son équipe contrôler l’ensemble du match au cours des 50 premières minutes de jeu.

«Les joueurs ont très bien amorcé la rencontre en déployant beaucoup de vitesse et cela a rapporté. Il faut aussi reconnaître qu’il s’agissait d’un troisième match en quatre jours, un quatrième en huit et cela fait beaucoup de hockey», a précisé le pilote de l’Océanic.

Le dirigeant s’attendait à une troisième période plus difficile. «On sait tous que le Drakkar est très dur à battre à la maison et, même si la fin a été plus animée, les gars ont su tenir le coup et je suis très fier d’eux».

En vitesse

Alexis Loiseau, Anthony Chapados, Michael Joly et Andrew Picco ont déjoué le gardien Philippe Cadorette , bombardé de 39 lancers, dont 17 en première période…Le but chanceux de Picco, sur un mauvais bond de la bande, s’est finalement révélé le but victorieux…Simon Chevrier a inscrit l’autre filet du Drakkar, qui a dirigé 28 rondelles en direction du gardien de but Louis-Philippe Guindon…Le Drakkar complètera sa saison, la semaine prochaine, à l’occasion d’un programme double face aux Saguenéens…

 

Partager cet article