Les Foreurs n’ont pas dit leur dernier mot

Par 12:00 AM - 18 avril 2015
Temps de lecture :
Malgré les nombreux arrêts du gardien Antoine Samuel, le Drakkar n'a pu freiner l'élan victorieux des Cataractes.

Inspiré de nouveau par le trio de Gabriel Fortier, Ivan Chekhovich et Nathan Légaré, le Drakkar a signé une victoire serrée de 4-3, mardi soir, sur l’Armada de Blainville-Boisbriand. Photo Denis Thibault

Baie-Comeau – Les Foreurs de Val-d’Or n’ont pas encore dit leur dernier mot et l’ont prouvé de belle façon, vendredi soir, quand ils l’ont emporté 5-2 sur le Drakkar devant 2 627 amateurs présents au centre Henry-Leonard.

Sandro Célant

Victorieux dans un deuxième match de suite à l’étranger, les champions en titre de la Coupe du Président sont revenus à la charge avec un autre triomphe important, qui leur permet de réduire l’écart à 3-2 dans cette série quarts de finale.

Les deux équipes ont marqué un but en première période. Les visiteurs ont amorcé le deuxième engagement en trombe pour enfiler quatre buts sans riposte face à des adversaires amorphes, qui ont payé cher pour leur indiscipline.

Tout comme ils l’avaient fait lors du match précédent, les locaux ont joué mollement et sur les talons. Leurs rivaux en ont profité au maximum pour imposer leur rythme jusqu’à la toute fin de la partie.

Jeu de puissance

Les vainqueurs ont marqué trois fois grâce à leur jeu de puissance. Auteur d’un doublé, Anthony Beauregard a porté la marque 4-1, en avantage numérique, alors que le Drakkar purgeait sa deuxième punition du match pour avoir eu trop de joueurs sur la patinoire.

«Ce n’était pas la façon de jouer pour gagner cette partie. Il y a eu plusieurs erreurs. Notre début de deuxième période a coûté très cher et ils ont profité pour prendre le contrôle», a reconnu l’entraîneur-chef Marco Pietroniro.

Le pilote du navire n’a toutefois pas cherché à pointer des coupables en particulier. «On gagne en équipe. On perd en équipe. J’ai toujours été derrière mes joueurs et cela continue. C’est du hockey de séries. On tourne la page et on se relève pour la prochaine».

Unités spéciales

Satisfait de la prestation de ses hommes, l’entraîneur Mario Durocher a bien aimé ce qu’il a vu sur la patinoire. «Les unités spéciales ont joué un grand rôle dans ce match. Notre jeu de puissance a produit. Notre désavantage numérique a fait un gros travail, en 2e période, lors de la punition de quatre minutes à Jérémy Fraser».

Conscient que son équipe n’a plus le droit à l’erreur, Durocher s’attend à tout match lundi prochain. «Les deux équipes vont se reposer. De notre côté, on s’accroche et on se concentre sur ce qui se passe sur la glace et non à l’extérieur».

En vitesse

Anthony Richard (un but, deux passes), Alexis Pépin et Julien Gauthier ont aussi trompé la vigilance de Philippe Cadorette confronté à 32 lancers…Les vétérans Frédéric Gamelin et Maxime St-Cyr (son 12e des séries) ont sonné la faible riposte du Drakkar, qui se complique la vie dans cette série endiablée…Les deux formations voyageront par la voie des airs pour se déplacer en Abitibi…

Partager cet article