Une saison satisfaisante avec une conclusion très douloureuse pour le Drakkar

Par 12:00 AM - 28 avril 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Encore secouée par la conclusion amère de la dernière série éliminatoire face aux Foreurs de Val-d’Or, la direction du Drakkar a dressé le bilan sur sa saison 2014-2015, lundi matin, en conférence de presse.

Sandro Célant

Le directeur-gérant Steve Ahern et l’entraîneur-chef Marco Pietroniro ont survolé les derniers mois en énumérant des éléments positifs et négatifs signalés au cours de ce long calendrier.

Après un début de saison surprenant, le navire a su composer avec les différents facteurs pour maintenir une position enviable dans le peloton de tête du cumulatif général.

«Nous avons dû pallier l’absence de Jérémy Grégoire et Valentin Zykov durant la première moitié et, malgré tout cela, l’équipe a su tenir le coup et demeurer dans le haut du classement», a reconnu Steve Ahern.

Blessures

Les blessures ont continué de frapper les membres de l’équipage, qui a également écopé en raison d’un grand nombre de matchs de suspension (45 au total) infligé à plusieurs joueurs dans le dernier droit de la campagne.

«Considérant tous ces éléments, on peut parler d’un bilan satisfaisant pour la saison régulière. C’est certain qu’on aurait souhaité un meilleur scénario dans notre série contre Val-d’Or», a enchaîné le pilote Marco Pietroniro.

Après avoir pris une avance confortable de 3-0 dans la série, le Drakkar a bousillé plusieurs occasions de clouer le cercueil des champions en titre et a malheureusement failli à la tâche.

Le scénario du match numéro 4 à Baie-Comeau a changé l’allure de ce quart de finale. Incapable de protéger une priorité de 3-0 après une période, les locaux ont vu leurs rivaux renverser la vapeur (et la série) en comblant le retard pour finalement l’emporter 4-3 en 2e période de prolongation.

«Cette défaite a fait très mal et leur a permis de revenir en force. Par la suite, des blessures importantes à plusieurs joueurs n’ont pas aidé l’équipe, qui n’a jamais été capable d’en finir. Notre match numéro 7 a probablement été notre meilleur de la série, mais cela n’a pas voulu tourner en notre faveur», a reconnu l’entraîneur-chef avec déception.

Conclusion houleuse

La conclusion du fameux match numéro 7 a également fait beaucoup jaser avec les événements signalés sur la glace après la rencontre. La vidéo projetée (ridiculisant le Drakkar et son gardien de but Philippe Cadorette) sur l’écran géant a vraiment entaché l’ensemble de la série.

«Nos joueurs sont civilisés et ils étaient prêts à aller serrer la main de leurs adversaires. Ce sont les arbitres qui les ont envoyés au vestiaire. Ce qu’ils (les Foreurs) ont commis est inacceptable. La Ligue les a punis, mais c’est vraiment un manque de classe aux yeux des 17 autres équipes du circuit», a ajouté Steve Ahern avec un certain mépris.

Après trois saisons productives, le dirigeant devra se retrousser les manches, car le départ de plusieurs piliers offensifs va créer des trous importants dans l’alignement. Les Grégoire, Gamelin, St-Cyr, Ciampini et Ambrozheichik ne seront pas faciles à remplacer.

«Notre défensive va constituer l’une de nos forces avec le retour de Philippe Cadorette. Notre brigade sera pratiquement complète. C’est sûr qu’il va falloir acheter des mains», a imagé le d.g.

En vitesse

Les dirigeants ont clôturé la journée de lundi en présentant leur  traditionnel 5 à 7 de fin d’année, qui a permis de rendre hommage aux meilleurs joueurs de la saison.

Pour une deuxième année consécutive, le gardien de but Philippe Cadorette, a été élu comme le joueur le plus utile à son club. L’attaquant Simon Chevrier a été choisi la recrue de l’année.

Sans surprise, le capitaine Jérémy Grégoire s’est signalé comme le joueur-étudiant par excellence. De son côté, le vétéran Maxime St-Cyr a mis la main sur le trophée «Pierre-Cédric Labrie» remis au joueur le plus populaire auprès du public.

Le Drakkar a attiré 84 589 spectateurs en 2014-2015 pour une moyenne de 2 168 amateurs par partie. Une statistique à la basse par rapport à l’an dernier, mais tout de même positive considérant le contexte économique actuel dans la région.

 

 

Bas de photo : Le directeur gérant Steve Ahern et l’entraîneur-chef  Marco Pietroniro ont survolé la saison 2014-2015, lundi matin, en reconnaissant des bons moments en saison régulière avec une conclusion beaucoup plus décevante lors des séries éliminatoires.

Partager cet article